L'actualité des Entreprises publiques locales
Trophées des Epl

ZAC de l’écoquartier fluvial – L’Île-Saint-Denis

PLAINE COMMUNE DÉVELOPPEMENT - Trophées 2020
© Raphaël Fournier / Plaine Commune

Objectif

À 3 km de Paris, L’Île-Saint-Denis accueille un vaste écoquartier aux ambitions sociale et environnementale fortes. L’objectif ? Développer un quartier mixte offrant une grande qualité de vie aux habitants du territoire, un quartier sans voiture, faisant la part belle aux espaces publics, permettant de renouer avec le fleuve grâce à l’aménagement des berges de Seine et proposant une offre de logements innovante et accessible aux habitants de Plaine Commune.

Description

À l’emplacement des anciens entrepôts des grands magasins parisiens – qui ont constitué entre 1950 et 1992 une des plus importantes bases logistiques de la région parisienne – Plaine Commune, la ville de L’Île-Saint-Denis et Plaine Commune Développement ont engagé en 2009 l’aménagement d’un quartier aux fortes ambitions sociale et environnementale dessiné par l’agence d’urbanisme Philipon-Kalt.

Quartier sans voiture, réemploi des matériaux de déconstruction des entrepôts, services à la mobilité, habitat participatif, imbrication des typologies de logements, prix des logements maîtrisés, performance énergétique des bâtiments, ampleur et qualité des espaces publics, récupération des eaux pluviales… font la singularité de ce projet. Une démarche innovante et inclusive qui a attiré l’attention du comité de candidature Paris 2024. Le site accueillera ainsi une partie du village des athlètes à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Un défi qui vient réaffirmer les objectifs environnementaux de l’écoquartier. Matériaux renouvelables, recyclables, recyclés et bio-sourcés, recours aux filières d’approvisionnement de proximité et au transport fluvial seront privilégiés pour la réalisation d’un quartier bas carbone aux programmes immobiliers variés (logements, bureaux, hôtel, équipements culturel, sportif et loisirs) et réversibles.

La première phase du quartier (260 logements, commerces, parking mutualisé, espaces publics) est livrée et l’aménagement des phases qui accueilleront une partie du village des athlètes est engagée.

Effets

600 nouveaux habitants se sont installés dans le quartier. Ils profitent d’un quartier vivant avec de vastes espaces publics (place du Moulin-de-Cage, aires de jeux), des commerces (restaurant, boucherie, épicerie…), le développement d’activités de l’économie sociale et solidaire. Ils se réapproprient les berges de Seine grâce au cheminement, au ponton et au belvédère aménagé, bénéficient des services offerts par la centrale de mobilité pour leurs déplacements (auto-partage, bornes de recharges électriques…) et développent des initiatives citoyennes et écologiques (création du collectif « Comme 3 pommes » pour une alimentation durable).

Financement

Budget : 86 millions d’euros

Financeurs : EPT Plaine Commune, Caisse des Dépôts et Consignations, État, Union Européenne, région Île-de-France, agence de l’eau Seine-Normandie.

Les subventions de l’Union Européenne, de la Région et de l’agence de l’eau viennent financer les innovations (centrale de mobilité, panneaux photovoltaïques) et les aménagements durables (espaces publics).

Valeur ajoutée de l'Epl

La SEM a joué un rôle central pour garantir la mise en œuvre d’un projet conforme aux objectifs politiques des collectivités, notamment d’aménager un écoquartier mixte pour tous, accessible aux habitants du territoire et non uniquement à un public parisien attiré par la qualité de vie et la dimension environnementale. Elle s’assure que les opérateurs immobiliers respectent les règles, que ce soit en matière de prix de sortie des logements en accession, de conception architecturale des programmes, de performance environnementale ou de programmation (offre commerciale et de services adaptée à la population).

Sa connaissance du territoire et de ses acteurs a favorisé le déploiement d’innovations comme la réalisation d’un programme d’habitat participatif : l’Arche en L’Île. Conçu par les habitants, il mêle 14 logements en accession à la propriété et 12 logements sociaux gérés par Plaine Commune Habitat.

Point de vue de l'élu

À L’Île-Saint-Denis, nous portons un projet de transition écologique populaire dont l’écoquartier fluvial est la dernière facette. La participation des habitants depuis 2012 aux réflexions de ce projet a été déterminante dans la mise au point de ce quartier. Nous continuons avec les habitants de réfléchir aux usages quotidiens pour construire la ville de demain, que ce soit en matière de déplacement, d’habitat ou de qualité de vie. Les écoquartiers ne sont pas seulement des bâtiments économes en énergie, ils intègrent des dimensions sociales et sociétales tout aussi importantes. Notre philosophie est qu’un écoquartier doit offrir une nouvelle manière de vivre en ville, accessible à tous. Habiter un écoquartier, c’est adhérer à un environnement, un mode de vie apaisé et écologique qui valorise le vivre-ensemble ».

Mohamed Gnabaly, maire de L’Île-Saint-Denis

Quelques chiffres

·        14 hectares

·        2 500 nouveaux habitants à terme

·        1 260 logements dont 260 livrés

·        29 200 m² de bureaux/activités/commerces dont 1 500 livrés

·        25 150 m² d’équipements dont 7 500 livrés

·        7,3 hectares d’espaces publics dont 5 700 m² livrés

·        33% des surfaces construites en RT2012, 66% en passif

·        3 450 m² de panneaux photovoltaïques

·        2 700 athlètes accueillis lors des Jeux 2024

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK