L'actualité des Entreprises publiques locales
Trophées des Epl

Un métro innovant et responsable

SEMTCAR - Trophées 2020 - Projet figurant au palmarès
Ligne b du métro de Rennes Métropole. Le viaduc et la station Cesson ViaSilva
Ligne b du métro de Rennes Métropole. Le viaduc et la station Cesson ViaSilva

Objectif

Offrir un moyen de déplacement alliant confort, rapidité, régularité, fiabilité, accessibilité totale et sécurité était déjà le but, largement atteint, de la première ligne de métro automatique de Rennes Métropole.

La deuxième ligne porte à nouveau cet objectif à un haut niveau d’exigence, en le renforçant dans sa dimension environnementale. Il s’est agi, à chaque étape de la conception du projet, d’imaginer des solutions « vertes » innovantes.

Description

La ligne b de métro automatique relie 15 stations et 3 parcs-relais sur plus de 13 km et offre une double connexion avec la ligne a. Elle sera mise en service au printemps 2021, après 7 ans de construction.

Rennes Métropole est la première agglomération au monde à disposer du CityVal, métro de dernière génération conçu dans un environnement 100% numérique. C’est un mode de transport fiable (taux de disponibilité proche de 100 %), sûr (aucun accident corporel grâce aux automatismes et au site propre intégral) et en totale accessibilité.

Ses caractéristiques environnementales se retrouvent notamment dans :

Les ouvrages : lavage des rames par eaux de pluie récupérées et recyclées à 70 %, chauffage au bois et production d’eau chaude solaire au garage-atelier, géothermie dans certaines stations pour chauffer des immeubles, panneaux photovoltaïques sur les toits, places dédiées au covoiturage dans les parcs-relais avec détection automatique des passagers en entrée …

Le matériel roulant : recyclable à 95 %, il dispose d’un système de freinage 100% électrique qui supprime les particules et récupère  l’énergie

La biodiversité : les obligations réglementaires ont été largement dépassées. 35,2 ha ont été aménagés pour être exclusivement dédiés à la faune et végétation, avec un suivi écologique d’au moins 25 ans.

Effets

La ligne b accueillera 113 000 voyages/jour dès la mise en service. La baisse de la circulation en centre-ville va s’accompagner d’une hausse de 2,5 points de la part modale des transports collectifs. 11500 tonnes de CO2/an vont être économisées.

L’effet réseau avec la ligne a augmente l’accessibilité à la ville pour tous, dans des conditions optimums de confort et de sécurité : 73 % des rennais se situent à moins de 600m d’une station, tout comme 91 % des étudiants et 49 % des emplois de la Métropole .

Sur l’exemple de la ligne a, l’équilibre des dépenses de fonctionnement du métro par les recettes permettra à Rennes Métropole de consolider son budget transport.

Plus anecdotique, mais très symbolique : les premières mares créées dans le cadre des mesures compensatoires montrent déjà la présence de nombreuses espèces d’amphibiens, comme le triton crêté.

Financement

Porté par Rennes Métropole, le projet est piloté par la Semtcar dans le cadre d’un mandat d’études et de travaux. Son coût global est de 1342 millions € HT (valeur décembre 2019).

Subventions : Europe 24,1 M€, Etat 92,9 M€, Région Bretagne : 96 M€, Département d’Ille-et-Vilaine : 32,7 M€.

Emprunt : 520 M€

Autofinancement Rennes Métropole : 576,3 M€

Valeur ajoutée de l'Epl

La Semtcar s’appuie sur son expérience (elle a réalisé avec succès de 1992 à 2002 la première ligne de métro) et sa capacité d’innovation.

Constituée d’une trentaine de personnes, souple et réactive, elle est organisée pour exercer pleinement le métier de maître d’ouvrage dans toutes ses dimensions : gestion de projet, maîtrise financière, garantie de bonne fin des opérations, dossier d’assurances, maîtrise de la communication, contrôle, maîtrise des risques…

Au service de la collectivité depuis 1992, la Semtcar met toute son énergie à faire respecter cout, délai et qualité des projets qui lui sont confiés

La ligne b du métro fait ainsi partie des rares chantiers d’infrastructures de plus d’un milliard d’euros dont le coût à la livraison respecte l’enveloppe initiale.

La Semtcar est certifiée en management de projets relatifs à tout ouvrage public avec l’ISO 9001-2015 et le PMI.

Point de vue de l'élu

photo président

Emmanuel COUET, président de Rennes Métropole, président de la Semtcar

Elément structurant majeur pour mener à bien les politiques publiques de Rennes Métropole, notamment en matière d’urbanisme, de cohésion sociale, de déplacements, la ligne b s’inscrit dans une logique de développement durable du territoire.

Une première étape avait été franchie en 2002 avec la ligne a. L’utilité sociale, économique et environnementale du réseau de transport en fait aujourd’hui une composante majeure de la ville.

Le challenge à relever avec la ligne b est fort : renforcer ce haut niveau de performance du réseau, en intégrant le plus possible les dimensions environnementales désormais incontournables, tout en garantissant le respect des couts, délais et qualité. La Semtcar a su résoudre cette équation complexe, en conjuguant rigueur et agilité, et en travaillant en parfaite intelligence avec les services de la collectivité.

Quelques chiffres

– Une première en France : 117 logements et 1000 m2 de bureaux chauffés par le métro

– 16 000 arbres plantés et 150 laissés en senescence pour servir de refuge à plusieurs espèces

– 100 KW crête : c’est la puissance de chaque équipement photovoltaïque installé sur les ouvrages. Des afficheurs pédagogiques informent le public sur leur production instantanée et cumulée

– 2 000 places de parc relais avec priorité au covoiturage

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK