L'actualité des Entreprises publiques locales
Trophées des Epl

Pole d’excellence et de services de Magirus Camiva

SAIEM de Chambéry - Trophées 2016
Louis Besson, ministre et Antonio Benedetti, président de Magirus Camiva

Objectif

Pour éviter qu’une entreprise locale de dimension internationale ne quitte le territoire, les élus de l’agglomération ont proposé à leurs interlocuteurs une solution d’implantation « clés en mains », portée par la Saiem de Chambéry. La société Magirus – Camiva, propriété du groupe Iveco – Fiat, a certes fermé son unité de production historique, mais a revu ses plans pour la localisation de son nouveau « Pôle d’excellence ». L’opération, complexe, a été menée en un temps extrêmement restreint.

Description

Au mois de mai 2012, le groupe international Magirus – Camiva annonçait la fermeture de son site historique de construction de camions de pompiers de Saint-Alban-Leysse tout en confirmant sa volonté de se doter d’un « Pôle d’excellence » pour demeurer proche de ses clients français.
Pour compenser, un peu, la perte de 171 emplois, la communauté d’agglomération Chambéry métropole a proposé au constructeur de véhicules de secours et de lutte contre les incendies (aéroports, sapeurs-pompiers, sites industriels, etc.) de l’accompagner dans la recherche d’un nouveau site d’implantation et dans la construction de son nouvel équipement regroupant le service après-vente, un magasin d’accessoires, un show-room, des salles de formation, des bureaux et des ateliers de maintenance et de personnalisation des camions et des matériels associés, dont les pompes à eau et les grandes échelles.
Dès les premiers instants, la Saiem de Chambéry a été associée aux différents échanges menés par les élus locaux, les services de l’Etat et les représentants du groupe Magirus – Camiva. Une équipe restreinte a été affectée au projet, pour mener de front les négociations avec les différents interlocuteurs du dossier : entreprise, collectivité, services de l’Etat, établissements bancaires, architectes, constructeurs, etc.
Le pôle d’excellence de Magirus Camiva a été inauguré à Chambéry le 3 avril 2015, moins de trois ans après l’annonce de la fermeture du site de production de Saint-Alban Leysse.

Effets

Un an après son ouverture, le « Pôle d’excellence » de Magirus Camiva emploie 41 personnes. 100% des salariés sont des personnels de l’ancien site, fermé fin 2012 à Saint-Alban-Leysse. « Il était important d’assurer une continuité technique pour les clients. Je suis certaine que ces salariés n’auraient pas accepté d’aller travailler dans le Rhône ou en Ardèche », estime Peggy Griffon, la directrice du « Pôle d’excellence » de Magirus Camiva, qui annonce des embauches d’ici la fin de l’année.
En occupant une place centrale durant toute la durée du processus et en menant à bien le projet de construction en un temps record (Février 2014 – Mars 2015), la Saiem de Chambéry a confirmé sa faculté à mobiliser les énergies. Les relations de partenariat nouées avec la société Magirus Camiva et avec le groupe Iveco – Fiat permetten d’utiliser le « Pôle d’excellence » de Chambéry comme vitrine des savoir-faire lors de visites ou de manifestations publiques.

Financement

Le coût global de la construction du « Pôle d’excellence » de Magirus Camiva s’élève à 7,5 millions d’euros. La Saiem de Chambéry a acquis le foncier auprès de Chambéry métropole au prix du marché. Le site industriel a été proposé à la location à Magirus Camiva « clés en mains » pour 12 ans ; la Saiem de Chambéry prenant en charge la totalité de l’aménagement pour le compte de l’entreprise, équipement industriel compris (1,5 million d’autofinancement).

Valeur ajoutée de l'Epl

Sollicitée par les élus de Chambéry métropole, la Saiem a abordé le projet d’implantation du « Pôle d’excellence » de Magirus Camiva en véritable « couteau suisse », répondant aux enjeux techniques, financiers et juridiques en un temps record. L’entreprise Magirus Camiva a annoncé sa volonté de quitter son site historique en mai 2012. La Saiem de Chambéry a acquis le foncier pouvant accueillir le nouvel outil industriel à la fin du mois d’août. Les négociations avec les organismes financiers et avec les professionnels associés à la construction ont été menées parallèlement à celles engagées avec le futur locataire. Le permis de construire a été obtenu en avril 2013, un an après les premiers échanges, malgré les enjeux environnementaux liés à la proximité d’une rivière. Fondée en 1967, la Saiem de Chambéry a toujours été considérée comme un partenaire crédible et fiable par les autres acteurs du dossier, dont les services de l’Etat, mobilisés pour sauvegarder l’emploi local.

Point de vue de l'élu

Maire de Chambéry (1989-1997 et 2001-2007), ministre et secrétaire d’Etat (1989-1991 et 1997-2001), Louis Besson était président de Chambéry métropole quand Magirus – Camiva a annoncé sa volonté de délocaliser ses activités. Il revient sur la manière dont ont été menées les discussions pour aboutir à l’installation du nouveau « Pôle d’excellence » à Chambéry :
« Ce n’est pas négligeable de pouvoir sauver un quart des emplois après l’annonce d’un plan social. Au départ, Magirus – Camiva envisageait d’installer son « Pôle d’excellence » dans la région de Lyon. Nous sommes intervenus pour que ce nouveau site demeure sur le bassin de Chambéry. Nous avons été écoutés car nous proposions immédiatement un terrain et un opérateur constructeur – bailleur avec la Saiem de Chambéry. C’est unique de pouvoir dire à un interlocuteur : « Nous pouvons piloter vôtre projet en faisant en sorte que vous en restiez maître ». Il y a eu des négociations mais le partenariat a parfaitement fonctionné. »

Quelques chiffres

Un système de test des pompes à eau avec des réservoirs enterrés à 11 m de profondeur (prouesse technique car construit près d’une nappe phréatique).
Des ponts roulants à 12m de hauteur
Surface foncière : 12 200 m2
Bâtiment : 4465 m²
800 pieux de stabilisation des bâtiments
Une expertise confirmée pour d’autres opérations :
-Evolution : 2600m² de bureaux réalisés en 10 mois
-Le Galien : Construction d’un centre d’innovation en prévention articulaire
-Rubanox : reconversion de sites indus.

Top

Rechercher