L'actualité des Entreprises publiques locales
Trophées des Epl

Lutte antivectorielle et promotion d’un écosystème social et environnemental par la SPL EDDEN

SPL EDDEN (ECOLOGIE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE DES ESPACES NATURELS) - Trophées 2021 - Projet figurant au palmarès

Objectif

Dans le contexte de crise sanitaire liée au COVID, La Réunion subit simultanément une seconde crise sanitaire tout aussi impactante pour le Territoire et l’ensemble des Réunionnais : celle liée à la transmission du virus de la Dengue par les moustiques, vecteurs de cette pathologie. Dans ce cadre, la SPL EDDEN assure une mission de lutte antivectorielle tout en promouvant l’instauration d’un écosystème social et environnemental innovant basé sur la solidarité.

Description

Dans le cadre d’un contrat de prestations intégrées (CPI) confié par le Département, l’objectif de la SPL EDDEN est de limiter les foyers favorables à la prolifération des vecteurs d’agents pathogènes. Pour cela, des actions d’entretien, sans traitement chimique, sont réalisées au sein des jardins souvent laissés à l’abandon par des personnes âgées, dépendantes, porteuses d’handicap n’ayant plus la capacité de les entretenir. De plus, ces personnes sont également les plus vulnérables et fragiles en cas de contamination.

Le process d’intervention, soutenu par des outils numériques conçus sur mesure assurant une planification et une remontée des informations en temps réel, intègre une phase de médiation au domicile du bénéficiaire permettant d’évaluer la réalisation et la nature des travaux, ainsi que l’éligibilité de la personne (âge, handicap, faible niveau de ressources,…).

L’évaluation réalisée par des médiateurs conduit à une intervention opérationnelle proposant une hygiène paysagère par : la suppression des foyers de présence ou d’attraction du vecteur, le nettoyage des jardins, l’enlèvement des déchets et encombrants, l’élagage ou la coupe des végétaux favorables à la prolifération des gites larvaires. Ces interventions intégrant les notions fondamentales de préservation de l’environnement sont réalisées par des chefs d’équipes spécialisés, accompagnés de collaborateurs éloignés du marché de l’emploi dans le cadre du dispositif d’insertion Parcours-Emploi-Compétences (PEC).

Effets

EDDEN agit ainsi de façon proactive pour limiter la propagation de virus (dengue, chikungunya…) pouvant s’avérer mortels, incluant une logique de prévention. C’est aussi une volonté de promouvoir un modèle d’innovation sociale et technologique basé sur des principes de solidarité. Nos actions au bénéfice des personnes vulnérables sont l’occasion de restaurer du lien social d’autant plus mis à mal en période de crise sanitaire. Nos bénéficiaires, dont 75% ont plus de 70 ans, vivent souvent isolés, et ces contacts avec nos équipes sont des moments d’échanges restaurateurs d’une forme d’humanité parfois oubliée. Cette solidarité se traduit également par le fait que ce sont des personnes éloignées du marché de l’emploi qui viennent en soutien à d’autres personnes vulnérables. Nous leur proposons d’acquérir une expérience professionnelle porteuse de sens, ainsi qu’un accès à une formation qualifiante afin de soutenir leur employabilité.

Financement

Initialement prévu à hauteur d’un million d’euros dans le cadre d’un contrat de prestations intégrées (CPI), nos actions couvraient alors une zone d’intervention principalement située dans le Nord/Est de l’Ile. Fort des premiers résultats obtenus, et au regard de l’évolution significative de l’épidémie de Dengue, le budget alloué a évolué pour l’exercice 2021/2022 à 4340000€ afin de reproduire le schéma d’intervention sur l’ensemble du Territoire de La Réunion.

Valeur ajoutée de l'Epl

La structuration des activités opérées dans le cadre des CPI avec l’actionnaire majoritaire, a permis un déploiement rapide sur tout le territoire.

Alliant à la fois innovations technologique, sociale et environnementale, EDDEN, dont l’activité a commencé en septembre 2019, propose une vision d’intervention respectueuse des trois piliers du développement durable.

Grâce aux outils numériques développés en interne permettant le nomadisme digital des équipes, nos interventions viennent répondre à un besoin local avec réactivité et performance économique. Ces outils offrent aussi la possibilité à nos actionnaires d’avoir une action de contrôle analogue en temps réel pour un pilotage plus efficient de nos interventions.

Un partenariat innovant a été concrétisé entre EDDEN et la SPL AFPAR, centre de formation dont le Département est également actionnaire, afin de proposer aux bénéficiaires de contrats aidés des formations dans une logique de parcours professionnel qualifiant.

Point de vue de l'élu

Au cœur des enjeux d’aujourd’hui et de demain, la SPL-EDDEN est le nouvel outil du territoire qui œuvre au service du patrimoine naturel réunionnais et de ses habitants. Elle incarne l’ambition du développement durable de La Réunion en alliant inclusion sociale, préservation de l’environnement et développement économique. Ce patrimoine unique fait notre force, notre identité, façonne notre culture, bien que de plus en plus menacé. Notre île est en effet impactée par des crises économique, sociale, sanitaire et environnementale qui fragilisent notre Vivre-Ensemble. Pour répondre à ces enjeux, EDDEN promeut un écosystème durable. Forte des compétences uniques de ses équipes et de leurs mobilisations sur l’ensemble du territoire, EDDEN est un outil performant et innovant au service des actionnaires et de l’amélioration de la qualité de vie des Réunionnais et notamment des plus vulnérables.

Béatrice SIGISMEAU, Vice-Présidente du Conseil Départemental

Quelques chiffres

Depuis janvier 2021, le virus de la dengue c’est:

  • 22773 cas confirmés,
  • 3330 passages aux urgences,
  • 587 hospitalisations,
  • 12 décès.

Nos actions représentent:

  • 2272 bénéficiaires sur 344 quartiers depuis octobre 2019,
  • 175 intervenants au titre de la lutte antivectorielle,
  • 260 collaborateurs en Parcours-Emploi-Compétences bénéficiant d’un accompagnement socioprofessionnel et de 35000 heures de formation,
  •  2456 tonnes de déchets prélevés soit en moyenne 116 tonnes par mois,
  • 24 communes d’intervention sur 24.
Top

Rechercher