L'actualité des Entreprises publiques locales
Trophées des Epl

L’Essonne donne une seconde vie à ses déchets

Semardel - Trophées 2013 - Projet figurant au palmarès
Arrivée des mono-produits © Semardel

Objectif

• Trier et valoriser annuellement 200 000 tonnes de déchets issus des activités économiques, des éco-organismes (Valdelia, éco-mobilier…), des déchèteries et du ramassage des encombrants.
• Proposer des prix attractifs pour les clients publics et privés.
• Favoriser le recyclage en matières premières secondaires (MPS) des flux reçus.
• Compléter la valorisation par la production de combustibles de substitution aux énergies fossiles.
• Limiter à 40 % du flux entrant les déchets ultimes envoyés en enfouissement, contre 70 à 80 % en valeur nationale.

Description

Le projet Semaval a consisté en la définition et la création d’une unité de tri et de valorisation des déchets des entreprises, des encombrants des collectivités et des meubles en fin de vie des éco-organismes.
La valorisation des déchets de ce type reste encore faible sur le territoire national, de 20 à 30 % des gisements produits suivant les régions.
L’unité mise en service en 2012 par le groupe Semardel vise à porter ce taux de valorisation à 60 % pour les gisements qui lui sont apportés et qui regroupent :
● Les déchets non dangereux des entreprises
● Les encombrants des ménages
● Les mobiliers en fin de vie des particuliers et des professionnels.

Effets

● 7 000 tonnes/mois de déchets sont revalorisés à destination des papetiers, fabricants de carton, panneautiers bois, aciéristes.
● Dans le semestre à venir, 1 000 tonnes/mois de combustibles solides de récupération (CSR) seront expédiés vers les cimentiers, les chaufferies, les centrales thermiques en remplacement de combustibles fossiles.
● Deux éco-organismes ont retenus Semaval pour le traitement des meubles en fin de vie.
● Semaval dernière-née des entreprises du groupe Semardel a été triplement certifiée Iso 9001, Iso 14001 et OSHAS 18001 dès son début d’activité.

Financement

Recours à l’emprunt.

Valeur ajoutée de l'Epl

En France, alors que le marché est dominé par de très grands groupes privés en matière d’environnement, il existe très peu d’équipements de ce type. Pour cette catégorie de déchets aujourd’hui destinée à l’enfouissement à plus de 70 %, notre Sem qui agit pour le compte des collectivités locales, des entreprises et des citoyens de l’Essonne, a financé cet investissement par le recours à l’emprunt afin de doter le département d’un équipement de valorisation optimisée.

Point de vue de l'élu

Qu’il y ait moins de déchets ou qu’il n’y en ait pas du tout, c’est l’idéal – en particulier pour un écologiste comme moi – mais je dis bravo à la Semardel qui fait des choses vraiment remarquables sur le tri et la valorisation des déchets avec une vision du développement durable et de protection de l’environnement qui est extrêmement présente sur le site et dans le projet de développement.

Jean-Vincent Placé
Sénateur de l’Essonne

Quelques chiffres

Le projet Semaval représente un investissement de 20 M€.
Les installations comprennent :
→ 12 500 m² de bâtiment couverts
→ 35 000 m² de plateforme (50 000 m²) à terme.
Le suivi des études et de la réalisation a été effectué par les services techniques de Semardel auquel appartient Semaval grâce à une équipe projet dédiée en place depuis 2008.
Pour le lancement de l’exploitation, priorité a été donnée à des promotions internes inter-filiales.
Cette nouvelle entité a amené la création de 18 emplois non délocalisables et au moins 30 autres seront créés au terme de la montée en charge.

Top

Rechercher