L'actualité des Entreprises publiques locales
Trophées des Epl

Le Pornic nouveau est arrivé

Sela - Trophées 2013
La Ria au coeur de la station de Pornic © DR

Objectif

L’aménagement de la Zac de la Ria à Pornic est une démarche innovante de construction d’un projet urbain sous toutes ses facettes : touristique, habitat, emploi, développement durable, paysage littoral et mobilité. Engagé en même temps que la réhabilitation de son vieux port, il est au cœur d’une stratégie de dynamisation de la station touristique. Il s’agit d’une demande opérationnelle de gestion intégrée des « conflits d’usage » sur le littoral.

Description

L’aménagement de la Ria, c’est la reconquête d’une friche de 35 ha avec : la création de 300 logements diversifiés, un complexe touristique, des bureaux, une gare rénovée, organisés autour d’un parc botanique de 13 ha.
Le parc donnera la place à l’eau en élargissant le périmètre du canal et en lui redonnant son état naturel. Un soin à la mise en scène paysagère sera apporté avec les vues lointaines sur le paysage, véritable reconquête de la nature.
La rive droite du canal sera réservée aux équipements touristiques, à l’emplacement de l’ancienne carrière.
Face au parc, un complexe d’hébergement haut de gamme qui manquait jusqu’à présent à la station touristique ouvrira en 2015. Le choix des investisseurs et exploitants est conduit par la Sem, sous les directives de la collectivité, tant pour ses critères d’aménagement urbain, que de stratégie de gestion touristique à long terme.
Enfin, le quartier habitat est composé uniquement de collectifs avec une certaine intimité développée autour de jardins semi-privatifs. Entre les deux quartiers, une coulée verte avec des cheminements piétons et deux roues permet les liens entre les quartiers et des promenades.
Le parc est conçu de manière durable : biodiversité, prise en compte et restauration du patrimoine naturel non dégradé, gestion douce future et système innovant d’alimentation des bassins paysagers à partir des rejets des eaux traités de la station d’épuration.
La gare, au centre du projet, est maintenue et son accessibilité par les modes doux a été entièrement étudiée.

Effets

Suite à la démarche participative engagée dès 2003, la population pornicaise est très enthousiasmée par la concrétisation du projet et l’ouverture au public le 6 juillet 2013 du parc botanique.
Une articulation fine entre le parc naturel et la densité de logements intégrés aux quartiers existants a permis une intégration du projet au cœur de la station. Les quartiers d’habitation et celui dédié au tourisme s’articulent sur chaque rive du parc, cohabitant ainsi avec leurs propres règles de fonctionnement. Les conditions du « bien vivre ensemble » sont réunies entre résidants à l’année, tourisme d’affaire et visiteurs.
Le projet abouti à une restauration totale de l’ancienne Ria utilisée pendant des années en décharge, stationnement inesthétique et friches. Les sols ont été réhabilités dans le cadre de l’appel à projet Ademe. Le paysage littoral retrouve sa biodiversité dans le prolongement des sentiers littoraux et du marais intérieur. Ce qui était une friche sera demain un élément constitutif du patrimoine paysager et de biodiversité de tous les Pornicais.

Financement

● Investissement 32,6 millions d’€ entièrement porté par la Sem
● Cessions charges foncières : 25,6 M€
● Subventions : dont Ademe, Etat, Europe, Région et département : 3,5 M€
● Participations ville : 3,5 M€

Valeur ajoutée de l'Epl

D’une complexité juridique et technique extrême, la Sela a su constituer, dans la durée, un réseau solide de partenaires tant en phase de montage que de réalisation.
Impulsé par la commune de Pornic, elle a décliné un dialogue de 3 ans avec la population. Avec les services de l’Etat, elle a construit les bases solides d’un dossier en secteur littoral très sensible. Prenant en compte la stratégie de la station touristique de Pornic, de sa politique de l’habitat et de mobilité, elle a mobilisé un réseau de partenaires investisseurs. Un portail 2.0 de commercialisation, mis en place par la SELA est en service pour présenter l’offre de tous les promoteurs associés. Malgré le contexte immobilier actuel dégradé, une réelle équipe de promoteurs-partenaires a été constituée pour assurer la livraison des logements diversifiés en adéquation avec le marché.
Grâce à une très forte connaissance du territoire et une écoute des élus, une véritable articulation entre le projet et les quartiers environnant en réhabilitation (le vieux port) ou en création (le parc tertiaire et de formation voisin et en cours de création) fait que demain on pourra penser que «ce quartier a toujours existé».

Point de vue de l'élu

C’est un projet structurant pour la commune de Pornic et attendu depuis des années. Il accueillera une nouvelle offre touristique participant à conforter notre station et à créer un nouveau trait d’union entre la mer et les marais. La ville est fière d’avoir remporté 3 prix sur ce projet innovant : «Complicité» pour la concertation avec la population, Aménagement des entrées de ville au Sénat et appel à projet dépollution des friches avec l’Ademe.
Avec la Sela nous avons veillé à commercialiser 100 % du projet avant son engagement, afin de maîtriser l’effort financier communal.
L’intégralité du projet est pré commercialisé par la Sela auprès des promoteurs, avec un étalement des livraisons programmé sur plusieurs années. Des logements diversifiés vont être livrés au cœur de la station touristique, dans un contexte littoral tendu pour accéder à la propriété : logements séniors en résidence adaptée, locatifs sociaux et primo accession permettront aux jeunes ménages et aux séniors de vivre au cœur de la station, conformément à la politique de l’habitat souhaitée par la collectivité.
C’est un élément pivot constitutif et emblématique du projet de territoire et du Scot.

Philippe Boënnec
Maire de Pornic

Quelques chiffres

→ Investissement 32,6 millions
→ Parc botanique 13 hectares
→ 300 logements
→ 3 500 m²
→ 1 hôtel 4 *de 90 chambres
→ 1 résidence tourisme de 90 studios
→ 1 casino avec salle congrès 800 places
→ Le chantier incluant des clauses d’insertion a permis de créer l’équivalent de 290 emplois pendant 5 ans dont 4 300 heures en insertion.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK