L'actualité des Entreprises publiques locales
Trophées des Epl

Le Morbihan navigue en mode 2.0

Sagemor - Trophées 2011 - Projet figurant au palmarès
Accueil et placement d'un bateau en escale © Sagemor

Objectif

Faire bouger les bateaux, tel est depuis 25 ans notre objectif de gestion des ports morbihannais. La mobilité des bateaux favorise le partage de l’équipement public et le développement des escales génère de l’activité pour l’économie locale. La relation entre le port et le client étant la clé de cet enjeu économique, un service unique en France, utilisant les nouvelles technologies, a été lancé en 2010 pour gérer en temps réel ces flux d’information entre les plaisanciers et les ports.

Description

L’innovation créée repose sur une application Web 2.0 multi utilisateurs développée autour d’un site portail (www.passeportescales.com) et d’un serveur vocal interactif offrant les mêmes fonctionnalités à partir d’un téléphone fixe ou d’un mobile. Elle permet :
→ aux plaisanciers de déclarer/modifier à tous moments et en tous lieux leurs avis de départ en croisières, et de consulter l’historique de leurs escales.
→ aux ports d’attache de connaître instantanément les places ainsi libérées.
→ aux ports d’escale d’enregistrer les nuitées consommées par chaque plaisancier et de les refacturer ensuite à leurs ports d’attache respectifs.
Chaque plaisancier étant personnellement identifié par un numéro unique à 6 chiffres généré aléatoirement, la mise en place de cette solution informatique n’a nécessité pour chaque port qu’un simple accès Internet. Sa simplicité facilite l’intégration immédiate de tout nouveau port.
En 2011, une déclinaison du site web pour Smartphone et assimilés est venue compléter le dispositif.
Le port dispose de la sorte d’une meilleure visibilité sur les futures disponibilités qu’il peut mettre à profit pour optimiser le taux d’occupation de son plan d’eau. Autrement dit, il peut augmenter son chiffre d’affaires à nombre constant d’emplacements.
Le client voit ses nuitées d’escale dans les autres ports du réseau (43 en 2011) offertes par son port d’attache en récompense de ses déclarations d’absence.

Effets

Ce modèle gagnant/gagnant déployé en 2010 auprès des 6 500 clients à l’année des ports gérés par la Sagemor a permis de collecter 43 800 nuitées libérées entre le 14 juin et le 7 septembre au travers de 6 032 avis de croisières, soit l’équivalent de 510 places supplémentaires par jour sur la totalité de cette période. Devant ce succès, les 30 ports partenaires du réseau ont décidé d’offrir à leur tour ce service à leurs plaisanciers.

Financement

Après consultation, une start-up vannetaise, PrimOcean, spécialisée dans les technologies du web et de l’Internet mobile, a été retenue au vu de ses offres sur mesure pour optimiser la gestion de la relation client. Les développements à hauteur de 45 000 € ont été financés sur les fonds propres de la Sagemor. L’application a été conçue comme un produit à part entière pouvant être commercialisé auprès d’autres sociétés de gestion.

Valeur ajoutée de l'Epl

Reconnue pour son leadership en matière de gestion des ports en réseau (plus de 9 000 places), la Sagemor a réussi à étendre son concept de place de port partagée aux autres ports du littoral Manche/Atlantique, malgré leur concurrence territoriale, parce que le modèle économique proposé est dans le droit fil du service public tout en apportant une activité créatrice de richesses. Il valorise le service portuaire auprès des usagers et accroît la rentabilité des équipements quel que soit le mode de gestion adopté (régie municipale, CCI, Sem, concession privé). A travers lui, c’est la politique d’incitation à la navigation prônée par le département du Morbihan qui est plébiscitée par l’ensemble des acteurs du nautisme.

Point de vue de l'élu

Face à la difficulté de création de places, les ports doivent plus que jamais accroître la qualité de leur gestion aux fins de répondre aux nombreuses demandes de services. Pour y parvenir, il leur faudra impliquer étroitement les plaisanciers et jouer collectif entre eux. Notre démarche s’inscrit dans cette double approche : placer le client au coeur du dispositif et mutualiser nos moyens à son profit à l’échelle d’un ou plusieurs bassins de navigation. Les résultats obtenus en 2010, 510 places supplémentaires par jour sur l’ensemble de nos ports, nous encourage à poursuivre ainsi. Et cela d’autant plus que cette augmentation de la capacité d’accueil est acquise à moindre frais à partir des seules déclarations d’absence des plaisanciers. Pour faire court, il n’existe pas de moyen plus écologique pour créer de nouvelles places de port.
En 2011, je donne rendez-vous aux 30 ports partenaires pour dépasser le cap symbolique des 1 000 places et illustrer la réussite de cette coopération.

Jo Brohan

Quelques chiffres

→ 43 ports en réseau en 2011 regroupant 12 000 plaisanciers bénéficiaires du service.
→ 12 000 à 15 000 avis de croisières attendus sur la période estivale totalisant un nombre total de nuitées libérées évalué entre 86 000 et 107 000, soit 1 000 à 1 250 places supplémentaires créées par jour.
→ 26 000 à 30 000 nuitées compensées entre les ports du réseau, soit un CA total d’environ 700 000 €.
→ Retombées économiques sur l’économie locale estimées à plus de 4 200 000 € (150 € / jour/bateau).

Top

Rechercher