L'actualité des Entreprises publiques locales
Trophées des Epl

Démonstrateur ABC : Autonomous Building for Citizens

GRENOBLE HABITAT - Trophées 2018
Architecte: Atelier Valode & Pistre

Objectif

Le démonstrateur grenoblois ABC vise les performances suivantes :

  • Une autonomie en eau de 70%
  • Une performance énergétique du bâti se situant au niveau des meilleures expérimentations en cours (bâtiments passifs) au niveau national
  • Une autonomie en énergie comprise entre 70% et 75%
  • Une optimisation des déchets ménagers résiduels de 40%
  • Une certification très contraignante lui permettant d’avoir une visibilité nationale, européenne et internationale : LIVING BUILDING CHALLENGE ; cette certification américaine, certainement l’une des plus ambitieuses au monde, a une philosophie qui se rapproche le plus du concept ABC ; outre les exigences techniques liées au concept du bâtiment autonome, elle met en avant des exigences architecturales liées aux concepts d’équité, de beauté, et intègre le principe de biophilie dans la conception. Il n’existe à ce jour et dans le monde aucun bâtiment de logements collectifs certifié LBC.

Description

Le concept ABC (Autonomous Building for Citizens) est un projet issu de la R&D qui s’inscrit dans le cadre du dossier ECOCITE porté par la Métropole de Grenoble et par la Ville.

Il a été retenu par le PIA (Programme d’Investissements d’Avenir) et bénéficie en conséquence de subventions conséquentes de l’Etat (projet le plus fortement doté du dossier ECOCITE Grenoblois) Il vise à expérimenter :

  • Les technologies et changements d’usages nécessaires à l’autoconsommation et à l’autonomie, partielle ou totale, en énergie et en eau des bâtiments. Cette démarche impose notamment la plus grande sobriété et préfigure en cela la ville de demain tant en termes de conception spatiale que de transformations comportementales et de modes de vies adaptés à la ville post-carbone.
  • Les changements d’usages nécessaires à la forte réduction des déchets ménagers ultimes,
  • Les nouveaux lieux de vie pouvant améliorer notre habitat urbain dense.

 

Initié sur Grenoble par la signature d’un protocole d’accord entre Bouygues Construction (BYCN) et la Ville de Grenoble début 2014, le premier démonstrateur ABC sera développé sur le projet urbain intégré Presqu’île, dans le secteur Cambridge, sur l’îlot CC.

Le modèle atypique, très engageant et très innovant du projet (véritable projet de R&D) tant sur les aspects technologiques que de gestion, a conduit la Ville de Grenoble à se tourner vers Grenoble Habitat.

Il s’agit de réaliser 2 bâtiments de logements collectifs (locatifs sociaux et intermédiaires) pour un total de 61 logements et mettant en œuvre un ensemble de dispositifs permettant de répondre au concept :

 

A – Autonomous : le démonstrateur de Grenoble vise des niveaux d’autonomie en eau et en énergie, jamais atteints dans un contexte de logements collectifs en centre urbain :

  • Autonomie en eau visée : 70% (sous réserve de l’obtention des autorisations d’expérimentation pour certains usages)
  • Autonomie en énergie visée : 70 à 75% minimum
  • Réduction maximale des déchets ménagers ultimes grâce à des actions spécifiques de sensibilisation, de tri spécifique et de compost

 

B – Building : le démonstrateur utilisera des techniques constructives destinées à minimiser les coûts de conception et de réalisation, notamment à travers l’utilisation de l’outil maquette numérique, et visera à diminuer l’empreinte carbone du bâtiment grâce à l’intégration de bois au sein du bâti.

 

C – Citizens : le projet intègre enfin une réflexion poussée sur les volets sociétaux :

  • Mutualiser les usages, favoriser les échanges et le lien social (intégration d’un espace d’animation, de jardins partagés, …)
  • Rendre les habitants acteurs de leur consommation et de l’autonomie tout en préservant un niveau de confort en adéquation avec les normes modernes.
  • Valider l’acceptabilité des technologies liées à l’autonomie.

Les 2 bâtiments seront instrumentés pour en assurer pendant 5 ans le suivi des consommations et la vérification de l’atteinte des objectifs énergétiques.

Les habitants seront accompagnés dès avant la mise en service et pendant la phase de suivi par un référent sur site.

Effets

Exemplarité et reproductibilité de l’action :

ABC, à l’image d’un concept car, n’est pas destiné à être intégralement dupliqué sur d’autres sites, notamment à cause du très large spectre de ses ambitions. Mais, au sein des problématiques qu’il traite de manière très engagée résident les enjeux urbains, architecturaux, techniques et comportementaux de la ville de demain.

Ainsi, les différents volets, ou « briques » du démonstrateur ABC sont destinés à être réplicables sur d’autres projets, en fonction des problématiques particulières du lieu d’implantation.

Si le choix ciblé d’un îlot urbain dense, mais de taille réduite, est logique dans le cadre d’un démonstrateur, la plupart des volets développés sont destinés à être reproduits au niveau du quartier.

Financement

A l’origine, le principe du montage juridique et financier n’était pas arrêté : la spécificité du projet et son niveau élevé de risques ont nécessité une longue phase d’analyse de faisabilité par Grenoble Habitat.

Ont été ainsi finement explorées les pistes de montage :

-création d’une SAS en partenariat GH/Bouygues

– création d’une SEMOP dédiée

– acquisition en VEFA

C’est finalement cette dernière option d’acquisition en VEFA qui a été retenue.

 

Le montage financier du projet repose sur :

  • le volet social ou « logement » (VEFA Logement social / VEFA Logement intermédiaire)
  • le volet public (subventions Région, subvention PIA – Programme d’Investissement d’Avenir)
  • le volet industriel (fonds propres BYCN / SUEZ, valorisation de la ferme solaire, partenariats fournisseurs…)

Les logements locatifs sociaux bénéficieront d’un financement « classique » (Aides à la pierre, fonds propres Grenoble Habitat). Le volet locatif intermédiaire nécessite quant à lui la structuration d’un financement spécifique avec des apports de fonds propres conséquents et un concours bancaire très spécifique (prêt in-fine).

Compte-tenu du prix de revient élevé du démonstrateur ABC, l’équilibre financier du volet « intermédiaire » ne peut être atteint qu’avec la revente des logements, qui seront remis « à la découpe » sur le marché à l’horizon de 10 ans après la mise en service.

Valeur ajoutée de l'Epl

La Ville de Grenoble s’est tournée vers Grenoble Habitat notamment en raison de :

-son expérience déjà éprouvée à travailler avec de grands groupes privés sur des montages d’opérations complexes et conclure en conséquence les contrats ad’ hoc (notamment contrats de maintenance sur les équipements de haute technologie)

– sa capacité réglementaire à intervenir sur le secteur locatif intermédiaire, nécessitant une agilité de gestion qui relève plus du secteur privé que du secteur social et la maitrise des processus permettant à terme la revente des logements (expérience de Grenoble Habitat en promotion immobilière).

 

Grenoble Habitat a été identifié pour acquérir et gérer les logements locatifs sociaux et intermédiaires. Garante de l’objectif poursuivi et de la stratégie affichée par les

Collectivités, Grenoble Habitat assure ainsi le volet social de l’opération et son ancrage local au cœur du nouveau quartier Presqu’île à Grenoble. La phase d’accompagnement et de sensibilisation des habitants est un enjeu primordial pour l’expérimentation et l’évaluation des innovations technologiques de ce projet qui place l’habitant au cœur du dispositif.

Par ailleurs, ce projet répond aux volontés de Grenoble Habitat d’œuvrer pour l’intérêt général et l’amélioration de la qualité de vie des habitants ainsi que d’innover pour développer l’habitat de demain et préserver l’environnement.

Enfin, le projet a été proposé dans le cadre du programme Ecocité (Tranche 2).

Point de vue de l'élu

Eric PIOLLE, Maire de Grenoble : « La Ville de Grenoble est fière de la concrétisation du projet ABC, bâtiment symbole de l’exemplarité environnementale ! Avec son ambitieuse « ferme photovoltaïque » le projet préfigure notamment un développement important de cette production d’énergie renouvelable. La réalisation de 62 logements diversifiés, à très faible impact environnemental, économes en énergie et en eau va se traduire très concrètement par une baisse des charges pour les ménages. ABC contribuera donc à montrer l’exemple, à « tirer » tout la filière vers le haut, vers plus de sobriété, plus d’ingéniosité, plus de prise en compte de l’environnement. »

Quelques chiffres

2 bâtiments totalisant 61 logements collectifs (30% locatifs sociaux et 70% intermédiaires)

75% à 80% d’autonomie en énergie

70% d’autonomie en eau

40% de réduction des déchets ménagers ultimes

Une phase minimale de 5 ans d’exploitation

L’habitant au cœur du projet

Réussir le Défi du Bâtiment vivant

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK