L'actualité des Entreprises publiques locales
Trophées des Epl

Construction du CNFPT : PassivHaus et reconversion de friches urbaines

Société d'Equipement de l'Auvergne - Trophées 2016
Façade

Objectif

Le CNFPT souhaitait développer un nouvel outil de formation des fonctionnaires territoriaux en regroupant personnels, ressources et capacités d’accueil.
La Ville entendait amorcer la rénovation urbaine d’un quartier qui accueillait des activités industrielles polluantes. L’orientation commune CNFPT-Ville s’est donc portée sur la dépollution-reconversion d’une friche de centre-ville. Elle initie la reconquête urbaine de l’ex-tissu industriel de « l’entre-deux-villes » entre Clermont et Montferrand.

Description

Le CNFPT souhaitait disposer d’une maîtrise d’ouvrage locale forte cohérente avec les aspirations des collectivités territoriales. Il a donc confié par mandat à la SEAu, la réalisation complète de son ouvrage.
La SEAu a intégré le programme en termes de qualités, coûts et délais avec l’ensemble de la contractualisation et des paiements réalisés par la SEAu « au nom et pour le compte » du CNFPT.
Le label « PassivHaus » a été une volonté forte des acteurs : elle s’est inscrite au-delà de la simple ambition environnementale.
Cette volonté a dessiné un projet d’un genre nouveau recherchant tout à la fois la compacité et la lumière naturelle, mais aussi la performance thermique et la ventilation naturelle.
Au-delà de son apparence très urbaine, ce projet est conçu en bois : façade (murs ossature bois, fenêtres bois-alu), isolation (laine de bois) et énergie (chaudière bois).
Tous les efforts d’ingénierie, d’architecture, de simulations puis de tests à l’étanchéité ont permis à ce bâtiment tertiaire, d’être le premier en Auvergne à recevoir le label « PassivHaus » (avril 2016).
Les 3000 m² de planchers ont été pensés avec les futurs utilisateurs de ce bâtiment « hors-normes ». Si ce bâtiment n’intègre pas de climatisation, il prend néanmoins en compte la nécessité pour les utilisateurs de pouvoir réguler eux-mêmes leur propre confort.
La réalisation de l’ouvrage a donc su s’éloigner des domaines normatifs et techniques pour aller vers une appropriation simple et humaine de l’ouvrage.

Effets

L’appropriation par les utilisateurs s’est faite par le biais de formations spécifiques. Dans un « bâtiment passif », la chaleur dégagée à l’intérieur (occupants et appareils électriques) ajoutée à celle de l’ensoleillement suffit à chauffer les locaux.
L’optimisation économique est recherchée entre les surcoûts d’investissement « PassivHaus » et les économies de fonctionnement : des outils sont en place pour mesurer cette performance.
Un bâtiment passif consomme 90% d’énergie de chauffage en moins qu’une construction existante, soit la moitié d’une maison construite selon la RT 2012.
Un « bâtiment passif » est certifié suivant des critères précis, édictés par le « Passivhaus Institut ». Le label Bâtiment Passif/Passivhaus® atteste des 3 performances suivantes :
– besoin de chauffage inférieur à 15 kWh/m²/an.
– étanchéité à l’air n50 inférieure à 0,6 volume intérieur/heure (absence de fuites d’air).
– consommation d’énergie primaire inférieure à 120 kWh/m²/an.

Financement

L’ensemble de l’opération de construction a été financé par le CNFPT sur ses propres ressources. Le montant global de l’opération foncier inclus, est de 9 M€ TTC.
Le montant des travaux s’élève à 5,5 M€ HT, soit 1 885 € HT / m2 de surface de plancher.

Valeur ajoutée de l'Epl

Avec la SEAu, le CNFPT n’a pas seulement fait appel à une maîtrise d’ouvrage locale : il a bénéficié d’une expertise adaptée aux spécificités de son projet.
La SEAu a développé les solutions propres à l’ouvrage, au travers de ses compétences éprouvées sur :
– la convergence entre le projet et les ambitions du futur quartier qui s’écrivaient dans le PLU.
– la mise au point du programme avec les futurs utilisateurs : une ambition constante de la SEAu.
– les solutions de reconversion de sites pollués en quartier occupé (moyens déjà mis en œuvre par la SEAu sur ce secteur).
– le travail en commun avec la SNCF et RFF dont les emprises sont adjacentes au projet. Les équipes SEAu, SNCF et RFF œuvraient alors sur le Plan Rail Auvergne (500 kms de réseau ferré rénové) : la SEAu en assurait la Direction Opérationnelle en intégrant les SEM régionales.
– le pilotage d’un processus de certification projet « PassivHaus » que la SEAu venait de mener à bien en ISO 14001 sur un projet d’aménagement.

Point de vue de l'élu

Le pilotage du projet CNFPT par la SEAu représentait une « double garantie » pour les élus du CNFPT et les élus clermontois portant à la fois :
– sur l’assurance pour les élus du CNFPT de disposer d’un outil conforme aux objectifs de qualité, coûts et délais.
– sur l’assurance pour les élus clermontois d’aboutir à un projet cohérent avec leurs ambitions urbaines : il initiait l’aménagement du futur quartier dans le sens du PLU.

Le projet CNFPT porte en lui-même, toutes les ambitions que la Ville attend des futurs aménageurs et investisseurs de « l’entre-deux-villes » :
– l’ambition architecturale et urbaine du bâtiment lauréat d’un concours d’architecture.
– la faible empreinte écologique de l’ouvrage : construction bois, fonctionnement « passif » et façade végétale.
– l’échelle humaine du projet qui a pris en compte les aspirations des occupants.
– la transparence et les vues urbaines de ce projet sur la ville de demain ont déjà inspiré de futures opérations du quartier.
Marion CANALES

Quelques chiffres

Le projet CNFPT répartit ses 3000 m² en 2 corps de bâtiment (38 bureaux en R+3 et 15 salles de formations video-inteactives en R+2) certifiés passifs et un espace « tampon » (R+3).
Les parois extérieures bénéficient d’une isolation d’au-moins 36 cm de laine de bois autorisant la mise en place d’une chaudière d’une puissance limitée à 60 KW.
Le projet comprend 81 brasseurs d’air, 162 brise-soleil orientables et un éclairage piloté et gradé suivant l’ensoleillement naturel.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK