L'actualité des Entreprises publiques locales

Environnement et réseaux

Chauffage urbain : la Semmeret fait de la récup’

Chauffer toute une ville en utilisant l’énergie produite par un incinérateur, et économiser ainsi des milliers de tonnes de fioul ? C’est possible. A Hérouville Saint-Clair (14), la Semmeret distribue tous les ans 72 000 MWh de chauffage confort et 230 000 m3 d’eau chaude à 10 500 équivalent logements grâce à l’énergie libérée par une usine de traitement des déchets ménagers située près de Caen.

Une centrale au bois-énergie pour préserver l’environnement de l’agglomération grenobloise

Il aura fallu dix mois de travaux et un investissement de 6 900 K€ pour que la Compagnie de Chauffage de l’agglomération grenobloise mène à bien la transformation de la centrale de la Villeneuve et multiplie ainsi par quatre la consommation de bois recyclés (bois de récupération, plaquettes forestières), en remplaçant en partie le charbon. Cette rénovation porte la valorisation du bois en chaleur de 5 500 à 21 000 tonnes par an au minimum.

Energies Services Occitans (Ene’O) a pris du service

Après 125 ans d’existence, la Régie municipale gaz et électricité (RMGE) de Carmaux est devenue la Sem Energies Services Occitans (Ene’O), un changement sans conséquence pour ses clients.

Pays de Romans : une Sem pour le développement de l’éolien

Les grands plateaux boisés du Pays de Romans attisent les convoitises des opérateurs éoliens. Les nombreuses sollicitations dont les maires faisaient individuellement l’objet les ont convaincus de l’intérêt d’une approche intercommunale du développement de cette énergie renouvelable. En 2006, les 20 communes ont transféré à leur communauté (de 48 000 habitants) la compétence.

Somergie initie au tri et au développement durable dans les écoles

La Société Messine d’environnement et d’énergie (Somergie) développe, depuis sa création en 1991 à Metz, une véritable politique de sensibilisation au tri des déchets et au développement durable auprès des habitants et tout particulièrement auprès des scolaires avec près de 7 000 enfants concernés pour l’année scolaire 2006-2007.

Energie : GDB face à sa propre mutation

Gaz de Bordeaux prépare la scission de ses activités de gestionnaire de réseau et de distributeur de gaz. Une mutation vécue en plein processus d’ouverture du marché de l’énergie.

Gaz de Strasbourg fédère les installateurs

La Sem Gaz de Strasbourg a signé récemment les premières conventions annuelles «Elegaz» avec 64 chauffagistes alsaciens, un dispositif qui associe le fournisseur Gaz de Strasbourg à la Corporation obligatoire des patrons ferblantiers installateurs (Copfi).

Énergie : Territoire Charente propose un « développement durable rentable »

Par la signature d’une convention de partenariat « en faveur d’un développement durable performant », la Sem Territoires Charente et EDF souhaitent atteindre « l’excellence environnementale » en intégrant l’éco-construction et les procédés générant des énergies renouvelables au sein de toutes les opérations actuelles et à venir.

Sorégies : rencontre sur le marché

Dans la Vienne, Sorégies distribue de l’électricité dans 269 communes depuis plus de 80 ans. Elle s’est adaptée à la libéralisation en s’ouvrant les portes des marchés hors de son territoire, en distribuant du gaz mais aussi en ayant un accès direct à la production d’électricité avec Endesa France et en mettant en œuvre une politique de fidélisation de sa clientèle.

Sergies se lance dans l’éolien

Sergies a mis en place en février son premier parc éolien, après cinq années d’études et de travaux, près du village du Rochereau, à 20 km au Nord-Ouest de Poitiers. C’est une première pour le département de la Vienne qui n’avait encore jamais accueilli ce type d’équipement.

Géothermie : deux Sem franciliennes

La géothermie est la première énergie renouvelable en Ile-de-France. La région compte aujourd’hui 34 centrales actives dont 16 puits dans le Val-de-Marne, département qui à lui seul représente 40% de la géothermie française. Deux exemples franciliens…

GEG s’étend de l’eau à l’air

Gaz et Electricité de Grenoble (GEG), société d’économie mixte au capital de 24,75 M€, se lance dans l’éolien. Ce spécialiste de l’hydroélectricité, avec ses quinze centrales, se tourne ainsi vers l’avenir : après avoir développé depuis quelques années des programmes de production d’énergie solaire photovoltaïque, c’est avec le vent que l’entreprise grenobloise se diversifie aujourd’hui.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK