L'actualité des Entreprises publiques locales

Environnement et réseaux

La Possession, naturellement Semop !

La Société d’économie mixte à opération unique (SemOp) Eaux de La Possession assure la gestion de l’eau potable dans la commune éponyme à travers un contrat de concession de service public qui la lie à la collectivité depuis le 1er mai 2018. Pour les élus, le choix de la Semop tombait sous le sens.

Eoliennes participatives : à Chamole, le vent, c’est de l’argent !

Une des six éoliennes du parc éolien de Chamole (Jura) a été rachetée par les acteurs publics locaux et les citoyens. Un investissement classique mais fortement marqué par le désir des collectivités et des citoyens de garder la main sur leur environnement.

La transition énergétique racontée aux enfants

Pour sensibiliser les plus jeunes à la transition énergétique, la Sem Énergie à Troyes sort un kit pédagogique sous forme de jeu de société.

Irrigation agricole, le réchauffement climatique change la donne

Il faudra s’y faire : le changement climatique et les nouvelles exigences environnementales imposent aux sociétés des eaux de s’adapter. Des travaux sont menés en Provence ; les agriculteurs vertueux sont récompensés à Rennes.

Gardanne puise dans la géothermie

Le puits Yvon-Morandat à Gardanne (Bouches-du-Rhône) poursuit sa route vers l’excellence en installant les premiers mètres d’un réseau de géothermie valorisant les eaux d’ennoyage de la mine.

Illustration GEG

GEG = GNV

Gaz & Électricité de Grenoble (GEG), avec Grenoble-Alpes Métropole, ouvrira en septembre sa troisième station de distribution de gaz naturel véhicule (GNV). La Société d’économie mixte a pour objectif d’en ouvrir 5 d’ici 2020.

7 septembre 2018, lors de l'assemblée générale constitutive de la nouvelle Sem avec, à gauche, Didier Nouyou, son président, et à droite David Clausse, son directeur général. Crédit Energ’Iv

Pas d’énergie perdue en Ille-et-Vilaine

Créée en 2018, la Société d’économie mixte permet au département d’Ille-et-Vilaine de combler son retard dans les énergies renouvelables. Dans son rôle de facilitatrice, notamment pour le financement, Energ’Iv a déjà repéré une vingtaine de projets.

Arnaud Lecuyer, président de Dinan Agglomération. Photo DR

« Un modèle où collectivité et délégataire ne sont plus face-à-face mais côte à côte »

Née en janvier 2017, Dinan Agglomération (64 communes, 100 000 habitants) a fait le choix, un an plus tard, de déléguer ses services de l’eau et de l’assainissement à deux Sociétés d’économie mixte à opération unique (SemOp). Son président, Arnaud Lécuyer, explique cette stratégie du futur où politique et économique se conjuguent au plus que parfait !

Le quartier du Pont d’Issy accueillera prochainement le siège mondial d’Orange et celui de Capgemini. Photo @Issy média

Issy, c’est le futur

Propulsée référence française en matière de ville intelligente, le Issy-les-Moulineaux de la fin des années 2010 ne s’est pas construit en un jour. La commune avait flairé la révolution numérique dès 1990.

Cozzano, à l’intérieur des terres corses, ouvre la voie à la ruralité insulaire à travers le "smart paese". Photo Sitec

Ville intelligente : Cozzano, démonstrateur du « smart paese »

Le petit village de l’intérieur corse s’est engagé résolument dans une stratégie de développement durable. Avec notamment le Sitec, Société d’économie mixte d’informatique implantée en Corse, il envisage l’avenir dans une perspective résolument connectée.

Trophée des Epl 2017, le pôle Yvon-Morandat, écosystème d’innovation et de diffusion de la culture scientifique, déploie désormais une véritable galerie de labels. Photo ©Semag

Le pôle Yvon-Morandat, des labels à la pelle !

D’une mine de charbon, la Semag a – pour le compte de Gardanne – fait du pôle Yvon-Morandat un formidable gisement d’idées durables en passe de devenir le nouveau filon économique de la Métropole Aix Marseille Provence. D’ores et déjà, le site s’impose d’ailleurs par une concrétion de labellisations hors norme.

Le raccordement au réseau de chaleur urbain peut entraîner des travaux importants à Grenoble, notamment autour du réseau du tram. Photo ©CCIAG

Grenoble vise 100 % d’énergies renouvelables pour 2033

À l’occasion du renouvellement de sa délégation de service public (DSP), la Compagnie de chauffage de l’Agglomération grenobloise (CCIAG) a défendu le projet d’un chauffage urbaine alimenté en 2033 à 100 % par des énergies renouvelables. « Chiche », répondent les élus de Grenoble-Alpes Métropole.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK