L'actualité des Entreprises publiques locales

Parcs à thème : La science à portée du grand public

DOSSIER
Publié le 26 juin 2013, par Patrick Cros/Naja

Gérés par des Epl, des parcs à thème font le lien entre grand public et science. Appréciée des visiteurs, cette démarche originale en fait des locomotives touristiques locales, avec un rayonnement européen, voire international.

Parc à thème scientifique orienté vers l'espace et la conquête spatiale, la Cité de l'espace a été inaugurée en juin1997 (Ici, la réplique de la station Mir). © DR

Concilier loisirs, tourisme, éducation, recherche, et économie, avec une exigence de rentabilité financière : c’est le défi des parcs à vocation scientifique, relevé par des Sociétés d’économie mixte comme la Sem Volcans (Vulcania), Brest’aim (Océanopolis), la Semeccel (Cité de l’Espace), ou encore la Sem Cité des insectes (Micropolis).

Face à la concurrence des parcs de loisirs traditionnels et à une clientèle exigeante, ces sites innovants ont dû trouver leurs marques. Après un démarrage sur les chapeaux de roue en 2002, Vulcania a dû revoir sa copie pour réagir à une chute rapide de la fréquentation. Le contenu est jugé trop scientifique et trop réduit : le parc est en décalage avec les attentes des visiteurs. Le « nouveau Vulcania », lancé en 2007, retrouve vite les faveurs du public. Calée sur cette dynamique, une nouveauté phare, « Volcans sacrés », a été créée cette année, renouvelant ainsi en six ans la totalité des attractions du site.

Dans la même logique de renouvellement et d’attractivité, la Cité de l’espace a elle aussi recadré son offre pour se donner un nouvel élan. Déterminée à rester le parc européen de référence dédié à l’espace et à l’astronomie, elle a entièrement réaménagé l’an dernier ses expositions permanentes, et multiplié les partenariats pour élargir et séduire sa clientèle. La mise en valeur de l’actualité spatiale a été renforcée avec, par exemple, des évènements marquants comme l’arrivée sur Mars de la sonde Curiosity en août 2012.

Des vitrines des territoires
Les collectivités locales sont mobilisées, conscientes des enjeux de développement économique et d’emploi représentés par ces parcs à vocation scientifique qui deviennent des vitrines des territoires où ils sont installés.

En Bretagne, dans une région leader en recherche océanographique, Océanopolis est ainsi devenu le trait d’union entre le grand public et les milieux scientifique, professionnel et associatif locaux et nationaux. Son rayonnement est désormais international. La mise en place au printemps dernier d’un « Sentier des loutres » est venue conforter son rôle de sensibilisation du public aux différents écosystèmes marins.

Espace ludique et pédagogique dédié au monde des insectes, Micropolis s’est également affirmé comme un parc de référence, tissant des liens forts avec des spécialistes et centres de recherche européens réputés. Le site aveyronnais innove chaque année pour mettre en scène les insectes et séduire le grand public. Trois nouveaux parcours immersifs dédiés aux fourmis ont été lancés en 2013.

Top

Rechercher