L'actualité des Entreprises publiques locales

Les Epl au coeur des « smart cities »

DOSSIER
Publié le 25 octobre 2013, par PatrickCros/Naja

Des Entreprises publiques locales jouent un rôle actif dans des projets qui tendent vers une première ébauche de ville « intelligente ». Si la gestion de l’énergie est pour l’instant en première ligne des innovations, d’autres dimensions urbaines et sociales se dessinent dans une logique de « smart city » communicante, durable et agréable à vivre.  

Le concept «smart city» émerge peu à peu, pour tendre vers une ville moderne, capable de mettre en œuvre des infrastructures communicantes et durables. © DR

Deux personnes sur trois vivront en ville en 2030, annonce l’Organisation des nations unies. Une évolution qui interpelle tous les pays, qu’ils soient en voie de développement, émergents, ou développés comme la France. Face à une urbanisation croissante et à de nouveaux défis environnementaux, économiques et énergétiques, des collectivités locales de l’hexagone tentent ainsi d’organiser la ville de demain. Leur objectif : préparer la mutation nécessaire pour garantir aux générations futures la sécurité énergétique tout en apportant un cadre de vie de qualité. L’enjeu est d’inventer une cité créative, durable, efficace, et attentive aux besoins des citoyens et des entreprises.

En réunissant des opérateurs publics et privés dans une dynamique d’intérêt général, les Epl se révèlent des acteurs de choix pour participer ou mettre en place des projets novateurs. Les innovations viennent en complément d’une stratégie globale qui vise à bâtir une cité à taille humaine qui allie mixité sociale et fonctionnelle. Des écoquartiers modernes, capables de mettre en œuvre des infrastructures communicantes et durables se dessinent peu à peu.

Des projets qui redessinent le futur des cités
Issy-les-Moulineaux fait partie de ces communes pionnières qui ouvrent la voie à de nouveaux modèles urbains. Après le quartier d’affaires à très haute qualité environnementale « Seine Ouest », qui préfigure les quartiers à énergie positive à venir, son projet IssyGrid s’étend désormais à l’écoquartier du Fort d’Issy-les-Moulineaux. Toutes les conditions ont été réunies pour tendre vers une smart city, avec les Sem Issy Média et Semads parmi les principaux opérateurs.

Autre exemple, en Vendée. Avec Smart Grid, démonstrateur de réseaux électriques intelligents lancé en juin denier, les partenaires du consortium porté par le SyDEV et ERDF ont l’ambition de définir de nouveaux outils de pilotage pour un réseau qui tire le meilleur parti des énergies renouvelables et d’une consommation modulable. La Sem Vendée Énergie y joue un rôle clé en mettant à disposition ses ressources de productions d’EnR.

Dans la même logique innovante, Gaz Electricité de Grenoble (GEG) devient également l’acteur d’une dynamique de « smart city ». La Sem profite de ses compétences en matière de production, de gestion de réseau et de distribution de gaz et d’électricité pour jouer un rôle moteur dans des expérimentations en cours qui tendent vers une énergie et une ville dites « intelligentes ».               

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK