L'actualité des Entreprises publiques locales

L’allant des Epl pour les Halles

DOSSIER
Publié le 9 mai 2021, par Stéphane Menu

Halle ? Le terme porte en lui une audace polysémique… On devine les halles monumentales de Rungis, mais aussi celles qui font le charme de nos villages, magnifiant les centres-bourgs et créant aussi de nouvelles socialités dans les plus grandes villes. Un champ de plus en plus occupé par les Epl.

Les Halles de Lyon, une référence (Wikimédia Commons)

Willem Pauwels, directeur de Paris Sud Aménagement, a trouvé la bonne formule : « Les aménageurs doivent passer de la gestion du contenant à celui du contenu ». L’évolution ne tient pas seulement à la trouvaille rhétorique. Les halles ont toujours été des lieux vivants, où le boucher a toujours côtoyé le poissonnier pour le casse-croute de 8h avant le rush des clients. Ces lieux s’organisaient d’eux-mêmes, spontanément, dans une joyeuse spontanéité. Ces dernières années, les halles ont sont le levain de la vitalité de certaines communes, telles des passages obligés pour leur donner une personnalité. Les exemples des villes de Pau et de Montpellier sont éloquents. Lieux de vie, d’animations, d’initiatives, on ne vient plus au marché pour y acheter les victuailles mais pour y rester un peu plus, croiser des amis, sentir l’atmosphère de sa ville, boire l’apéro, partager un plateau de fromage et de charcuterie…

Les savoir-faire des Epl

A leur manière, ces lieux de sociabilité joueront naturellement un rôle essentiel quand la page de la crise sanitaire aura été réellement tournée. « L’attractivité commerciale s’opère de diverses manières. Les boutiques en centre-ville ne peuvent suffire à relever ce défi. Parce que les halles permettent à la ville de se construire une identité. Les Epl disposent en la matière de nombreux savoir-faire : rénovation de halles de marché, intégration des marchés forains dans une stratégie de redynamisation des espaces publics du cœur de ville, gestion de halles… », rappelle très justement la présidente de la commission Aménagement de la FedEpl, également sénatrice du Calvados, Sonia de la Provôté. Au-delà du charme indéniable de ces halles, l’attractivité des plus petites communes est un argument phare pour permettre à certaines familles de quitter les centres urbains stressants et rejoindre les bourgs plus apaisants… Vivre loin des villes avec les mêmes services ? Ce défi est un nouveau chantier qui s’ouvre aux Epl…

 

 

 

Top

Rechercher