L'actualité des Entreprises publiques locales

Des Sem tout en image

DOSSIER
Publié le 30 avril 2008, par Patrick Cros/Naja

Que de progrès depuis l’invention du cinéma et de la photographie, il y a plus d’un siècle. De nouvelles technologies se sont développées pour capturer et faire vivre l’image. Plusieurs Sem, comme La Parisienne de Photographie, La Géode ou le Futuroscope ont saisi l’occasion pour créer des structures modernes qui utilisent les toutes dernières innovations.

La Géode, comme le Futuroscope ou La Parisienne de Photographie, met en valeur les images grâce aux toutes nouvelles innovations technologiques © La Géode

L’avènement du cinéma et de la photographie avait créé une véritable révolution dans notre société au XXe siècle. Les Frères Lumière, concepteurs du cinématographe en 1895, n’imaginaient sans doute pas les films proposés aujourd’hui en Imax, en 3D, sur écran hémisphérique, à 360°, dynamiques ou même avec effets sensoriels. L’arrivée du numérique a encore apporté une nouvelle dimension aux images. Les dernières innovations leur donnent même parfois des allures de science-fiction.

La Seml du Futuroscope a saisi l’opportunité pour inaugurer en avril sa toute dernière attraction où l’homme est en interaction avec des animaux imaginaires en 3D, d’une réalité surprenante. Cette nouvelle locomotive devrait permettre au parc à thème de Poitiers de poursuivre sa croissance en 2008. La nouvelle dynamique, lancée il y a quatre ans avec la création régulière de nouveaux produits liés à l’image, lui avait déjà permis d’atteindre l’an dernier son point d’équilibre financier.

Après plusieurs années de baisse, La Géode voit également sa fréquentation à la hausse grâce aux nouvelles technologies de l’audiovisuel et à une diversification de l’offre. La Sem a su s’appuyer sur le numérique et la 3D en relief pour redonner un nouveau souffle au site de La Villette (Paris), inauguré il y a 23 ans. De nouvelles utilisations innovantes de l’image se profilent déjà comme la retransmission de spectacles en direct, via internet ou le satellite, de n’importe quel point de la planète. L’écran hémisphérique géant de 26 m de diamètre et de 1 000 m2 de superficie a encore de beaux jours devant lui !

La photo a su, elle aussi, profiter de ce vent de nouveauté pour s’imposer dans notre société. La Saeml Parisienne de Photographie a utilisé le numérique pour conserver et mettre en valeur les fonds iconographiques et photographiques de la ville de Paris, soit des millions d’images. Une première pour une société d’économie mixte. La Saeml envisage aujourd’hui faire profiter les autres Sem de son savoir-faire par des partenariats qui permettraient de fournir des photographies en fonction des besoins.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK