L'actualité des Entreprises publiques locales

Année de la biodiversité : Les Sem se mobilisent pour les Océans

DOSSIER
Publié le 27 janvier 2010, par Johannes Braun/Naja

Année de la biodiversité oblige, les Sem gestionnaires d’aquariums mettent la préservation des espèces marines à l’honneur à travers des expositions variées. L’occasion de découvrir un engagement militant méconnu.

La France compte 778 des 16 928 espèces menacées d'extinction dans le monde, selon l'UICN .© Océanopolis

Avec 778 des 16 928 espèces menacées d’extinction dans le monde présentes sur son territoire, la France se situe selon l’Union mondiale pour la nature (UICN) au huitième rang des pays les plus sensibles face à l’érosion de la biodiversité. Les acteurs nationaux impliqués dans la protection de la nature sont donc plus que jamais mobilisés pour faire de l’année de la biodiversité une vitrine de leurs actions. Au cœur de ce vaste mouvement, les sociétés d’économie mixte gestionnaires d’aquariums militent chacune à leur manière pour faire découvrir les richesses des océans et alerter le public sur l’urgence de mieux protéger cette ressource.

La Sopab, qui administre le parc Océanopolis de Brest, a ainsi choisi l’affect pour faire réagir ses visiteurs. L’exposition « Océan de vies », qui ouvrira en avril prochain pour deux ans revient aux origines de la vie sur terre pour rappeler aux hommes leur parenté avec les espèces aquatiques. À l’occasion de son vingtième anniversaire, la Sem organise également tout au long de l’année des manifestations éphémères dans différents lieux de la ville.

La Cité de la Mer de Cherbourg, qui a servi d’écrin à la seule scène de fiction du film Océans de Jacques Perrin, revient quant à elle sur les coulisses du tournage dans une exposition éponyme. L’occasion de découvrir entre autres les techniques employées par l’équipe pour donner au spectateur l’impression d’être « un poisson parmi les poissons ».

Plus au Sud, la jeune Sem Pôle Biarritz Océan lance cette année au Musée de la mer de Biarritz une nouvelle exposition sur le navire scientifique Tara, parti étudier durant trois ans l’évolution des animaux des mers du monde face au réchauffement climatique. La société pilote parallèlement un vaste projet de réaménagement de son équipement, qui doit aboutir en 2011 au doublement de sa surface d’exposition et à l’inauguration d’une Cité de l’Océan consacrée à la mécanique océanique.

Une mention spéciale est à réserver au Centre de la Mer Nausicaa de Boulogne sur Mer, à l’origine du Réseau Océan mondial, qui réunit depuis 2002 quelque 400 partenaires du monde entier militant pour la préservation de la biodiversité marine. Au terme de six années de lobbying auprès des Nations Unies, l’organisation a en effet réussi à faire reconnaître le 8 juin comme journée mondiale de l’océan.

Top

Rechercher