L'actualité des Entreprises publiques locales

Aménagement : L’essor des écoquartiers

DOSSIER
Publié le 15 avril 2011, par Jacques Mucchielli/Naja

Des petites communes aux métropoles, les projets d’écoquartiers fleurissent, partant de la réalité locale pour entrer de plein pied dans la ville du XXIe siècle. La Fédération des Epl publie un guide autour de douze engagements de conduite de projet d’aménagement en partenariat avec GrDF.

La Samoa a été primée pour la prise en compte de la biodiversité dans l'écoquartier de la Prairie au Duc © DR

L’appel à projets 2011 du ministère de l’Ecologie pour les écoquartiers, qui s’est clos le 15 avril, témoigne de la vitalité des aménageurs publics et de la diversité des situations. De Grenoble, avec l’exemplaire écoquartier de Bonne qui a permis à la Sages d’obtenir le Grand Prix écoquartiers 2009, à Brétigny-sur-Orge où la Sorgem reconvertit une friche industrielle, la problématique du développement durable touche tous les aménageurs. Pour mener au mieux ces politiques, rendre plus lisibles les expériences, la Fédération des Epl a, dans son guide, réalisé en partenariat avec GrDF, fait le choix de proposer douze engagements.

D’abord penser l’intégration urbaine du nouveau quartier en assurant sa cohérence avec les objectifs fixés par la collectivité. Rouen Seine Aménagement et Créa Aménagement ne songent à reconquérir 100 hectares d’emprise portuaire qu’en recréant une continuité urbaine oubliée.

La concertation est le troisième impératif tant la conception d’un quartier durable semble impossible sans l’implication active des populations qui seront confrontées à une double mixité, fonctionnelle et sociale. Val de Seine Aménagement construit ainsi sur l’ancien site de Renault-Billancourt un programme composé pour moitié de logements, dont un tiers sociaux, l’autre moitié étant consacrée aux bureaux, commerces et équipements publics.

Au chapitre des engagements écologiques, la gestion de l’eau, des déchets, de la biodiversité, des transports, de l’énergie, de l’écoconstruction requiert une organisation bien en amont du projet. La Soreli a été distinguée pour la gestion de l’eau des Rives de la Haute-Deûle, la Sepa de Bayonne pour l’organisation du tri et du recyclage et la Prairie au Duc à Nantes pour une continuité urbaine forgée par la préservation végétale de l’ancienne zone industrialo-portuaire. La Sers de Strasbourg ose ne prévoir qu’une place de parking pour deux logements dans un des trois écoquartiers en projet dans la capitale alsacienne et Rouen mise sur l’énergie géothermique.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK