L'actualité des Entreprises publiques locales
Trophées des Epl

Trophées des Epl : Bâtiment durable

Bâtiment durable Trophées 2013

Le quartier Balzac à Vitry-sur-Seine : une rénovation globale

Semise

Cette opération d’ampleur, a pour buts d’enclencher sur le quartier Balzac une rénovation urbaine lourde fondée sur une démarche engagée de développement durable, d’innovation et de pertinence économique, afin de désenclaver le quartier, diversifier l’offre de logements en mettant en œuvre la politique volontariste de la Ville « 2 logements construits pour 1 démoli » .

Bâtiment durable Trophées 2013

Clichy soigne son entrée de Ville

Semercli

• A la frange Sud-Ouest de ville de Clichy, renouveler un tissu urbain complexe constitué par un vaste îlot d’habitat dégradé au cœur duquel l’ancien site des usines BIC, sur environ 2 ha, était en friche depuis 2001.
• Elaborer un programme concerté avec les habitants du quartier et compatible avec le bilan de l’opération portant le foncier acquis auprès de la société Bic.
• Maintenir la mixité des programmes et des usages (activités économiques diversifiées, logements sociaux et en accession).

Bâtiment durable Trophées 2013

Le Pornic nouveau est arrivé

Sela

L’aménagement de la Zac de la Ria à Pornic est une démarche innovante de construction d’un projet urbain sous toutes ses facettes : touristique, habitat, emploi, développement durable, paysage littoral et mobilité. Engagé en même temps que la réhabilitation de son vieux port, il est au cœur d’une stratégie de dynamisation de la station touristique. Il s’agit d’une demande opérationnelle de gestion intégrée des « conflits d’usage » sur le littoral.

Bâtiment durable Trophées 2012

Garges-lès-Gonesse : du centre commercial au centre de vie pour tous

Semavo

Recréer un lieu d’urbanité indispensable au renouvellement du centre-ville de Garges-lès-Gonesse, offrant à la population du commerce de proximité dans un équipement totalement requalifié. Améliorer le fonctionnement d’espaces publics et leurs liaisons urbaines entre différents quartiers.

Bâtiment durable Trophées 2012

Centre ville du Port : concilier développement durable, logement social et mixité

SIDR

Marquer par une réalisation phare le mail de l’Océan, nouvel axe, en faire la locomotive des réalisations à venir le long du mail.
Construire un ensemble résidentiel à mixité sociale avec des logements étudiants (les premiers de la ville qui compte plusieurs écoles d’études supérieures), des logements sociaux, et surtout des logements à loyer moyen pour fixer et attirer les ménages à revenus moyens sur la ville (> 40 % de logements sociaux).
Concilier développement durable et logement social.

Bâtiment durable Trophées 2012

Vitry-sur-Seine : collaborer pour réduire les charges locatives et mieux vivre ensemble

Semise

Dans le cadre de la construction de la résidence du Lion d’or (44 logements) à Vitry-sur-Seine, la Semise, opérateur urbain et social, a mis en place un process innovant et coopératif dans le but de réduire les charges locatives de ses locataires.

Bâtiment durable Trophées 2011

Fréquel Fontarabie : un quartier de Paris passe de l’insalubrité à la vie

Siemp

L’écoquartier Fréquel Fontarabie répond à un objectif double :
→ éradiquer l’insalubrité à l’échelle d’un quartier entier de l’Est parisien.
→ appliquer une nouvelle dynamique de développement urbain.
L’enjeu est de recréer un morceau de ville sur lui même, en plaçant l’innovation technologique au cœur des programmes de construction, en favorisant la mixité sociale par une offre renouvelée en logements sociaux et la mixité fonctionnelle par l’implantation d’équipements et de locaux d’activités.

Bâtiment durable Trophées 2011

La tour Chaptal, symbole du renouveau d’un quartier d’Angers

Soclova

Le quartier Deux Croix–Banchais est inscrit dans un processus de rénovation au titre de l’Anru. La tour Chaptal propriété d’un office HLM était dégradée et connaissait un niveau de vacance élevé. Compte tenu de son caractère symbolique et de sa dimension, la collectivité locale a souhaité la conserver et a confié à la Soclova, sa Sem immobilière, le soin d’acquérir l’immeuble, de le restructurer et d’en valoriser l’image.

Bâtiment durable Trophées 2011

Mixité et développement durable pour un ensemble immobilier de La Garde

Sagem

L’objectif du programme Jean-Baptiste Clément était de créer un ensemble immobilier d’importance, respectueux de l’environnement (intégration dans l’environnement urbain) et faisant preuve de mixité à plusieurs niveaux : mixité sociale, mixité d’usage au sein du programme (logements, bureaux, crèche). La Sagem a souhaité munir cet ensemble immobilier d’une chaufferie collective au bois à haute approche environnementale, ce qui fait de La Garde,la première commune du Var à se doter d’un tel réseau.

Bâtiment durable Trophées 2011

L’école Internationale Provence Alpes Côte d’Azur

→ Créer une école internationale de la maternelle à la terminale
→ Aménager le territoire de Haute-Provence : choix de Manosque pour l’installation de l’école internationale
→ Accompagner le développement de ITER
→ Accueillir les enfants du personnel d’ITER de la maternelle à la terminale venus du monde entier (31 nationalités), mais également ceux de la Région avec un enseignement complètement bilingue et dans la langue choisie, une première en Europe (six sections linguistiques)

Bâtiment durable Trophées 2010

Poitiers : la performance énergétique à coût maîtrisé

Sipéa Habitat

Les Vergers de Grimoire sont réalisés en opération mixte de logements sociaux et en accession sociale, insérés dans le tissu urbain face au centre historique de Poitiers, offrant des charges réduites aux habitants par ses performances énergétiques et permettant aux ménages d’accéder à la propriété.
A sa livraison fin 2009, cette opération conçue en Très Haute Performance Energétique en 2007 a pu être labellisée Bâtiment Basse Consommation.

Bâtiment durable Trophées 2010

Le renouveau du quartier de La Roseraie à Angers

Sara

Le projet de rénovation urbaine de la Roseraie à Angers se décline autour d’un objectif majeur : la fusion du quartier avec la ville. Malgré l’élégance de son appellation, « La Roseraie » s’installait dans un processus de déclin qui confortait son repli. Avec la reconnaissance partagée des forces et faiblesses du quartier, le projet naît et vise à enrayer l’effet d’enfermement fonctionnel, urbain et social et redonne une dignité contemporaine à cette ancienne Zup de près de 14 000 habitants.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK