L'actualité des Entreprises publiques locales

Seine-Saint-Denis

Aménagement 07.10.2019

Le lycée du XXIe siècle est né à Courbevoie

Déploiement du Wifi, terminaux mobiles, imprimantes 3D, vidéoprojecteurs interactifs, écrans tactiles et cabines de travaux collaboratifs, espace bioclimatique… A Courbevoie (92), la Spl Ile-de-France Construction Durable a construit un lycée préfigurateur du XXIe siècle.

Aménagement 04.07.2019

Le canal Saint-Denis retrouve ses air(e)s de guinguette

De moins en moins voué à l’industrie, le canal Saint-Denis, au nord de Paris, s’offre désormais à la ville et à ses habitants. Samedi 6 juillet, de nouvelles berges sont inaugurées au sein d’un nouvel espace paysagé de 1,4 ha, aménagé par la Société d’économie mixte Plaine Commune développement, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Bâtiment durable Trophées 2019

Lycée International Lucie Aubrac à Courbevoie

ILE-DE-FRANCE CONSTRUCTION DURABLE

Bienvenue au lycée international Lucie Aubrac à Courbevoie : le lycée du XXIe siècle.

Déploiement du Wifi, terminaux mobiles, imprimantes 3D, vidéoprojecteurs interactifs, écrans tactiles et cabines de travaux collaboratifs font de cet établissement un lycée 100% numérique.

Ce bâtiment à haute performance énergétique, véritable campus sur cinq niveaux, offre un enseignement d’excellence via ses sections internationales.

Sa capacité d’accueil de 1500 élèves a permis de désengorger le lycée Paul-Lapie.

Habitat participatif et mixité, une union improbable, réussie par la Sem Plaine Commune Développement sur l’écoquartier fluvial de L’Île-Saint-Denis, au sein de ce bâtiment en ossature bois. Photo ©Plaine Commune Développement
Aménagement 21.02.2019

Un habitat participatif qui n’oublie pas d’être inclusif

Si la mixité sociale constitue la marque des programmes portés par les Entreprises publiques locales, difficile d’en faire le credo de l’habitat participatif, dont les règles s’accordent mal de l’entrelacement des typologies. À l’impossible, nul n’est donc tenu… Sauf Plaine Commune Développement qui, au nom de l’inclusion, fait bouger les lignes pour que chacun puisse quand même dire son mot !

Bruno Pavlovsky, président de Chanel, Patrick Braouezec, président de Plaine Commune, Anne Hidalgo, maire de Paris, Mériem Derkaoui, maire d’Aubervilliers, Rudy Ricciotti, architecte et Catherine Léger, directrice générale de la Sem Plaine Commune ont posé le 17 septembre 2018 la première pierre du site dédié aux métiers d’arts de Chanel à la porte d’Aubervilliers. La prestigieuse maison de couture regroupera en 2020 dans ce quartier en pleine mutation les artisans (brodeurs, plumassiers, chapeliers...) qui travaillent pour la marque sous la houlette de la société Paraffection. Photo : Philippe Couette / Plaine Commune Développement

Métiers d’arts : Aubervilliers est à la mode

De grands noms ont inauguré la première pierre du bâtiment qui regroupera en 2020 les métiers d’arts de la maison Chanel, au nord de Paris. C’est la société d’économie mixte Plaine Commune développement qui a préparé le terrain.

Services au public Trophées

Création d’une Maison d’Initiation et de Sensibilisation aux Sciences (MISS)

SAERP

La Maison d’Initiation et de Sensibilisation aux Sciences (MISS) est un projet de diffusion et d’éducation à la culture scientifique auprès de classes d’élèves âgés de 8 à 15 ans, scolarisés en Ile-de-France. C’est aujourd’hui un lieu d’accueil pour les écoliers et collégiens afin qu’ils découvrent et expérimentent concrètement toutes les étapes d’une démarche de recherche scientifique, sur une journée, grâce à des ateliers thématiques !


Services au public Trophées 2018

Centrale de mobilité

PLAINE COMMUNE DÉVELOPPEMENT

L’objectif premier de la Centrale est de libérer l’écoquartier, entièrement piéton, de la circulation automobile. Indispensable à la ZAC, la Centrale accueille un parc de stationnement, palliant à la construction complexe de parkings en souterrain, mais est également un apport innovant et structurant pour l’écoquartier regroupant un ensemble de services à destination des habitants et confortant les espaces publics comme unique espace de circulation et, de fait, lieu de rencontre.

Capture du site http://www.semplaine.fr/

Logement : les Epl se soucient aussi des copropriétés

Soucieuse de la qualité et de la longévité des programmes de logements construits dans le cadre de ses opérations de construction, la Société d’économie mixte Plaine Commune Développement a lancé en 2017 une réflexion collaborative sur la question des jeunes copropriétés, souvent sujettes aux difficultés financières. L’enjeu, imaginer ou renforcer les dispositifs de sécurisation de leur gestion.

Des rideaux baissés, un centre abandonné… Bagnolet veut tourner la page d’un centre urbain laissé en déshérence pour redonner à cette ville pleine de promesses un avenir digne de son passé. Photo ©Semaest

Bagnolet remet la balle au centre

Face à la paupérisation de son cœur de ville et la concurrence inégale d’un gros centre commercial, la ville populaire de Bagnolet a demandé une étude à la Semaest pour sortir de l’impasse. La feuille de route sera dévoilée début 2018.

Puisant au squat ce qu’il a de meilleur – la force du collectif, l’urbanisme transitoire cadre ce qui, jusqu’alors, faisait rimer spontanéité avec illégalité. ©Territoires Publics
Aménagement 21.09.2017

L’urbanisme transitoire, pierre angulaire d’une ville durable

Entre optimisation foncière et dynamiques participatives, l’urbanisme transitoire essaime partout, transformant les friches en nouveaux lieux d’activités où cimentent les usages de demain.

Aménagement 23.02.2017

Atlantis Grand Ouest, construire la ville ensemble !

Nouveau pôle urbain de 50 000 habitants, Atlantis Grand Ouest ne transforme pas seulement le visage de Massy. Par son mode opératoire négocié, il renouvelle aussi les dynamiques publiques d’aménagement.

Géothermie « sociale » à Grigny 2

Quand la transition environnementale offre une solution sociale pour sauver une copropriété dégradée de 5 000 logements placée sous administration judiciaire… En 2017, à Grigny 2, la géothermie réduira la fracture énergétique des copropriétaires de 800 000 euros par an ! Le chantier a commencé hier lundi 3 octobre.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK