L'actualité des Entreprises publiques locales

Les Epl dans la presse (24 novembre 2021)

Publié le 24 novembre 2021, par Stéphane Menu

La Sem Léa est créée pour booster la transition énergétique dans le département de l’Ain. La Sem Breizh est heureuse de vous annoncer la naissance d’un village d’artisans à Saint-Malo. La Semtcar rennaise est à la manœuvre pour renforcer le développement du métro. Un aperçu de ce qui s’est passé ces dernières semaines dans le monde de l’économie mixte locale.

Une nouvelle étape de la construction du métro de Rennes est annoncée (ici, la station Colombiers en 2015). (Photo Wikimedia Commons).

En Savoie, la Sem Léa à l’amorce du tournant énergétique

Le Département de l’Ain, le Siea (Syndicat intercommunal de l’eau et de l’assainissement) et d’autres partenaires ont décidé de s’engager à fond dans la transition écologique. « Si nous créons des méthaniseurs, ce sont bien les seules usines à gaz que nous bâtirons ! », assure Jean Deguerry, président du Département de l’Ain dans les colonnes de l’Eco Savoie Mont-Blanc. Le lancement de la Sem Léa (Les énergies de l’Ain) s’inscrit dans cette volonté de lancer une transition énergétique pragmatique. Cette nouvelle Sem vise à investir le nouveau champ des projets facilitant la transition énergétique (production d’énergie renouvelable, mobilité propre, économie d’énergie…) « pour aider les collectivités à atteindre leurs objectifs ambitieux, telle que l’augmentation de + 54 % de la production d’énergies renouvelables d’ici à 2030 ». Walter Martin, président du SIEA, a brossé le portrait de la Sem Léa, qui regroupe presque toutes les collectivités aindinoises : elle pourra investir seule ou avec d’autres partenaires, voire recourir aux leviers du financement participatif. Les collectivités détiennent 78,7 % du capital mais que le Département et le SIEA sont actionnaires majoritaires (52 % du capital de 2 M€ environ). 21,3 % sont détenus par les partenaires bancaires (Arkéa et Caisse d’Épargne) et 17,3 % par la Banque des Territoires. « La Sem Léa, aux côtés des communes, vise à être le bras armé du Département et du SIEA en matière de développement de projets au service du développement durable », poursuit Jean Deguerry dans l’Eco Savoie Mont Blanc. Ainsi, pour le fibrage du département, mobilisant 600 M€, l’Ain va déployer avec la Sem Léa, une action majeure de la transition énergétique pour une enveloppe identique. Jean Deguerry porte un regard rétrospectif sur l’histoire : « En 1950, le SIEA fut précurseur pour l’électrification et le gaz. Puis, plus récemment pour le fibrage. Nous serons les précurseurs de la transition énergétique ».

La Sem Breizh donne naissance à un village d’artisans à Saint-Malo

Dans son édition du 19 novembre, le Pays Maloin annonce la création, au deuxième trimestre de 2022, d’un village d’artisans près de Château-Malo, à Saint-Malo. « Le Village d’entreprises Ty’Malwin voit le jour avec 20 cellules destinées aux artisans ». 11 des 20 cellules comprendront chacune un atelier avec bureau, les 9 autres cellules restantes seront destinées à du stockage. La parcelle sur laquelle est construite le Village d’entreprises Ty’malwin concerne 13 200 m2 de terrain dont 5 500 m2 de bâtiments avec une cour intérieure qui facilitera les manœuvres de poids lourds. La commercialisation bat son plein : 14 des 20 cellules sont réservées à des entreprises malouines dont le domaine d’activité est lié à l’artisanat. La Société d’économie mixte de la Région Bretagne (Sem Breizh) – dont les capitaux proviennent à 75% de la Région – assure totalement la maîtrise d’ouvrage et joue un rôle de promoteur. « Une première depuis la création de Sem Breizh », souligne Guillaume Dieuset, directeur général de Sem Breizh dans les colonnes du Pays Maloin. Les missions de la Sem portent habituellement sur la réalisation de travaux dans les lycées, les ports et les bâtiments tertiaires. Le coût total de construction du Village d’entreprises Ty’Malwin est estimé à 6 millions d’euros. « Ce Village d’entreprises remplira quatre objectifs : l’optimisation du foncier, une architecture de qualité, une offre économiquement attractive et un produit clé en main. Saint-Malo Agglomération (SMA) s’est porté acquéreur de trois cellules pour étendre ses ateliers », appuie Dominique de La Portbarré, vice-président de SMA en charge de l’attractivité du territoire, de l’économie, de l’emploi, du commerce et de l’artisanat.

La Semtcar rennaise commande 7 nouvelles rames pour le métro

Dans son édition du 17 novembre, Ouest-France titre : « Un métro toutes les minutes sur la ligne A…. en 2028 » à Rennes. La commande de sept nouvelles rames auprès du constructeur Siemens a été officiellement passée par Rennes métropole. Cet achat doit permettre d’augmenter la cadence de la ligne A de 90 à 66 secondes… mais pas avant 2028. « D’importants travaux doivent d’abord être menés au terminus Kennedy, à Villejean. Quant à la ligne B, très en retard, sa mise en service est toujours prévue début 2022. La commande de sept nouvelles rames auprès du constructeur Siemens a été officiellement passée par Rennes métropole, via la Société d’économie mixte des transports collectifs de l’agglomération rennaise (Semtcar) », écrit le journal. Cette commande était envisagée depuis plusieurs mois, suite à une étude lancée fin 2019 pour augmenter la capacité de transport de cette ligne. « Ces nouveaux véhicules seront livrés à horizon 2025 », indique Siemens. La ligne A passera donc de 30 à 37 rames.

 

Top

Rechercher