L'actualité des Entreprises publiques locales

Les Ateliers des Capucins, les raisons d’une mutation réussie

Publié le 29 septembre 2021, par Philippe Pottiée-Sperry

Surplombant l’hypercentre de Brest, les Ateliers des Capucins mettent en lumière un patrimoine emblématique de la ville transformé en tiers-lieu. Géré par une Spl, le site de 35 000 m² a rapidement trouvé son public.

Relié au centre-historique par le téléphérique, autre emblème fort du renouveau de Brest, le tiers-lieu constitue le bâtiment-phare du plateau des Capucins avec plus d’un million de visiteurs prévus en 2021. Crédit ©JRenich Photographie

Ancien couvent du XVIIème siècle, transformé au XIXème en bâtiments industriels de la marine nationale pour la construction navale, les Ateliers des Capucins se sont aujourd’hui totalement métamorphosés. En 2005, le mot d’ordre est de réhabiliter le site pour en faire un tiers-lieu, signe de la mutation de la ville, tout en respectant le bâti et son histoire. A l’issue d’un vaste chantier (45,5 M€ assurés aux deux tiers par la ville et la métropole de Brest), les Ateliers des Capucins ouvrent au public fin 2016. Au programme : une médiathèque de 10 000 m2, une vaste place publique couverte, des espaces de loisirs, des expositions, des commerces, des espaces de coworking et d’accueil de start-ups… Le tiers-lieu abrite une fabrique d’innovation numérique labellisée Capitale French Tech.

A la fin de cette année s’ouvriront un cinéma, un théâtre privé et un nouveau commerce. Etape suivante en 2023 avec l’arrivée du Fourneau, centre national des arts de la rue et de l’espace public. Sur 35 000 m², les Ateliers des Capucins peuvent accueillir une grande diversité de publics et des manifestations d’envergure. En 2019, pas moins de 160 événements ont été organisés.

Levier d’attractivité

Le pari d’en faire l’un des moteurs de l’attractivité de la métropole brestoise et de sa qualité de vie est gagné en s’imposant comme un lieu de vie, de culture et de sociabilisation important, source de fierté pour les habitants. Pour gérer le site (promotion, animation, commercialisation, coordination), la Spl les Ateliers des Capucins est créée en 2016 avec une petite équipe de huit personnes. « Le choix d’une Spl s’explique par son agilité, sa réactivité et sa souplesse en faisant une courroie de transmission directe avec les deux actionnaires que sont la ville et la métropole », explique Yann Guével, son président. Les relations sont fluides avec les autres structures comme le Quartz, scène nationale, avec lequel la Spl a signé une convention pour l’organisation de spectacles.

Un million de visiteurs en 2021

Relié au centre-historique par le téléphérique, autre emblème fort du renouveau de Brest, le tiers-lieu constitue le bâtiment-phare du plateau des Capucins qui accueille un éco quartier. Le public a tout de suite été au rendez-vous. « En 2021, le tiers-lieu devrait dépasser le million de visiteurs. Malgré la crise sanitaire, les spectacles et événements d’entreprises sont revenus en force », se réjouit Alain Lelièvre, le directeur général de la Spl. Fort de son patrimoine et du label « Ville d’art et d’histoire », Brest a changé d’image, devenant une destination touristique prisée pour laquelle les Ateliers des Capucins constituent indéniablement une pièce maîtresse.

Top

Rechercher