L'actualité des Entreprises publiques locales

La place Laherrère change de Pau

Publié le 6 septembre 2021, par Stéphane Menu

Sortie de terre au printemps 2020, la place Laherrère à Pau s’installe peu à peu comme le lieu de rencontres du quartier. D’ici deux ans environ, cet espace public et les deux futures constructions labellisées « Bâtiments du Futur » en raison de leurs hautes performances environnementales, deviendront la principale attraction de l’EcoQuartier Saragosse.

Photo Pau Bearn Habitat

C’est un des axes forts du programme de renouvellement urbain du quartier Saragosse à Pau. La construction du pôle Laherrère repose sur une approche transversale des enjeux liés à l’environnement urbain, la cohésion sociale, l’emploi et le développement durable. Avec quatre objectifs identifiés : rendre le quartier plus attractif, améliorer la vie des habitants, renforcer l’inclusion sociale et l’égalité entre les citoyens et optimiser l’adaptation au changement climatique. Ce projet, portée par la Sem Pau Béarn Habitat, s’étale sur un ensemble immobilier de 11 000 m².

Mixité des usages

Des mètres carrés bien occupés puisqu’on trouve sur le pôle entrepreneurial des structures de formation et d’aide à la création d’entreprise, telles que « Cuisine Mode(s) d’Emploi » fondée par le chef étoilé Thierry Marx, « La Fabrique du Numérique Paloise » et « l’école de la seconde chance », des locaux artisanaux, des commerces, et une offre de sensibilisation des publics à la culture scientifique et à l’innovation (Science Odyssée Pau). La partie « habitat » n’a pas été oubliée avec 116 logements étudiants en partenariat avec le CROUS et 60 logements jeunes travailleurs (soit 90 places) avec l’association Habitat Jeunes Pau Pyrénées. Une Maison France Services, un bureau de Police et un club emploi forme le pôle « services publics ».  Une offre de santé, une conciergerie et une salle de convivialité de 200 m² contribueront à animer la place et le pôle au gré des événements organisés. Porté de façon multi-partenariale, ce projet se distingue par la particularité et l’originalité du montage financier (près de 23,5 m€ HT).

« Dimension humaine »

Plusieurs investisseurs, futurs propriétaires, y contribuent : ANCT, une SCI composée du Crédit Agricole et de la Caisse des Dépôts et Ville de Pau. Ce projet bénéficie également de subventions publiques : Etat, ANRU, UE (via le FEDER), Région Nouvelle Aquitaine, Conseil départemental, Communauté d’Agglomération, CAF des Pyrénées-Atlantiques. « C’est un projet central qui donnera à ce quartier une dimension humaine », se réjouit François Bayrou, maire de Pau. Présidente de l’ANCT, Caroline Cayeux l’affirme : « L’ensemble des activités de commerces et de services viendront dynamiser le quartier et répondre aux attentes de ses habitants. Cette mission immobilière est, sans doute, l’une des plus opérationnelles de l’ANCT ».

Top

Rechercher