L'actualité des Entreprises publiques locales

Les Epl dans la presse (24 août)

Publié le 24 août 2021, par Stéphane Menu

Il n’y a jamais vraiment de pause estivale dans la vie des Epl. De la création organisme de foncier solidaire (OFS) à celle d’une plateforme dans Le Berry pour soutenir les jeunes entrepreneurs locaux en passant l’offre touristique en Vendée, sans oublier les retombés inespérées de la crise sur la pratique du golf à Biarritz, les Entreprises publiques locales ont eu des vacances studieuses.

Avec la crise, le golf à Biarritz a fait son trou (Photo Wikimedia Commons).

Pays d’Aix Habitat Métropole crée l’OFS Sud Accession

L’office Pays d’Aix Habitat Métropole vient de lancer son organisme de foncier solidaire (OFS), révèle TPBM. Ce nouvel instrument, dénommé « Sud Accession », enrichit la liste des OFS créés dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le nouvel organisme travaille d’ores et déjà sur deux opérations en bail réel solidaire (BRS) : un projet de 36 logements dans le quartier de Loubassane au nord d’Aix, et un deuxième de 19 logements dans le secteur du Pont de l’Arc, au sud. « Rappelons que dans les régions où le marché immobilier est hypertendu, l’OFS permet de proposer des logements en accession sous le régime du BRS, dispositif qui dissocie de façon permanente la propriété du terrain et celle du bâti », rappelle le journal. Sud Accession est le septième OFS à avoir obtenu un agrément en Provence-Alpes-Côte d’Azur. D’autres créations sont annoncées : une demi-douzaine d’organismes de foncier solidaire sont en gestation portés par l’Esh Unicil (groupe Action Logement), l’OPH Var Habitat, la Sem Faconéo, la Sacicap du Var, la Ville d’Avignon et la Sem Sagem.

La Passerelle, la bien nommée pour les entrepreneurs

Dans son édition du 27 juillet, Le Berry républicain présente La Passerelle, outil de développement économique où « de jeunes entrepreneurs locaux ont trouvé solutions et réponses à leurs besoins », explique le journal. C’est le cas du menuisier Jérémy André, qui cherchait un atelier pour pouvoir fabriquer le sien. Il a trouvé son bonheur sur le site de développement économique de la communauté de communes Cœur de France, ouvert en début d’année à Saint-Amand-Montrond (Cher). « Aucun autre endroit dans le secteur ne correspondait à mes besoins, explique l’entrepreneur au Berry républicain. La Passerelle est l’équipement de développement économique de la communauté de communes Cœur de France, dont la gestion a été confiée à la Sem Territoria. Le lieu propose des plateaux techniques et de nombreux autres espaces répondant à différents besoins. Jérémy André occupe pour l’heure 270 des 600 mètres carrés du grand plateau technique. « Après son départ, l’espace sera occupé par les Compagnons du devoir, pour une formation de maçonnerie », précise Amandine Bayet, chargée d’animation à la Sem. La Passerelle accueille le service de développement économique de la communauté de communes, et propose différents espaces, pour différents besoins : espace de travail partagé, salles de réunion, salle informatique, bureaux individuels, salle de conférence, Fab lab. Renseignements : lapasserelle@atelierdesreussites.fr. Site internet : lapasserelleatelierdesreussites.fr

Vendée Grand Littoral repense son offre touristique

Avec plus de 130 millions d’euros de chiffre d’affaires par an, 3 600 emplois 100 000 lits touristiques, le tourisme sur les vingt communes de Vendée Grand Littoral est l’un des fers de lance de l’économie locale, assure Ouest-France dans son édition du 19 juillet. « L’office de tourisme Destination Vendée Grand Littoral a adopté ses nouveaux axes stratégiques pour les trois ans à venir, avec entre autres une présence physique accrue sur le territoire « au plus proche des visiteurs » a indiqué Joël Monvoisin, en charge du tourisme pour la communauté de communes », poursuit le journal. L’élu affirme que « dès cet été, quatre accueils éphémères ont été déployés les après-midi, dans des zones de forte affluence : plage du Veillon à Talmont, plage de la Mine à Jard, plage du Rocher et des Conches à Longeville-sur-Mer ». L’office de tourisme mise de plus en plus sur le numérique pour déployer son offre : le site internet a été pensé pour faciliter les recherches, la lecture sur mobile a été améliorée et une application pour smartphone a été créée. « L’office de tourisme doit également contribuer à développer l’image de la destination en accompagnant les professionnels pour une montée en gamme de leurs produits », poursuit le journal. Il entend ainsi cibler puis démarcher les professionnels éligibles aux marques et aux labels. L’office travaille enfin dans une plus grande proximité avec le service économie de la communauté de communes afin d’optimiser le déploiement de projets touristiques et l’accueil des entreprises.

A Biarritz, la crise sanitaire n’en est pas une pour le golf

Le titre est volontairement provocateur : « Les bons côtés de la crise sanitaire » peut-on lire dans Sud-Ouest du 30 juillet. C’est en tout cas ce que laisse entendre Jean-Philippe Gérardin, président directeur général de la société des Golfs de Biarritz. « Malgré la crise sanitaire, plus de personnes sont venues découvrir le golf », confirme le PDG. Et de poursuivre : « Cette crise sanitaire a donné du baume au golf car les abonnés ont joué plus souvent. Il y a eu plus de personnes qui sont venues découvrir le golf, surtout à Ilbarritz, et plus particulièrement des jeunes. Ça, c’est déjà un beau constat. On a des choses à faire. Sur le Phare d’abord, il faut améliorer le parcours en termes de sécurité, tout en préservant le jeu. L’amélioration, c’est aussi la création d’un Biarritz Green sur le trou 17 (forme très spécifique de green qui porte le nom de la ville, il n’y en a pas au Phare, NDLR). Ce qu’on doit améliorer du côté de l’infrastructure, c’est servir l’expérience et l’excellence pour les clients », poursuit le président directeur général.

Top

Rechercher