L'actualité des Entreprises publiques locales

Thermalisme, Balaruc-les-Bains serre les dents

EN BREF
Publié le 12 avril 2021

Les conséquences du Covid-19 sont considérables pour le thermalisme. Aux Thermes de Balaruc, on fait les sinistres comptes : « Le nombre de curistes a chuté de 53 000 en 2019 à moins de 20 000 en 2020 », écrit le Midi Libre (15 février 2021).

« À Lamalou, la baisse est de 60 %, à Avène de 50 % ! Sur les trois établissements héraultais, la perte de chiffre d’affaires est estimée à 24 M€ », poursuit le journal. A Balaruc-les-Bains, depuis 2021, le premier centre thermal de France est géré par une Société publique locale (SPLETH), détenue à 85 % par la commune, 14 % par Sète Agglomération et 1 % par le département de l’Hérault. « Conséquence de six mois de fermeture et malgré 2 millions d’euros d’aides, cette SA, dont le budget est toutefois annexe à celui de la commune, va enregistrer un déficit proche de 7 M€ en 2020 ». « On avait réussi à thésauriser 7M€ en réserve. On les a ‘‘bouffés’’ et on se retrouve dans la situation de départ. C’est terrible », assure Gérard Canovas, le maire de Balaruc.

Top

Rechercher