L'actualité des Entreprises publiques locales

Avec la Saem Vialis et SCCU, Colmar se veut « réactive »

Publié le 23 décembre 2020, par Philippe Pottiée-Sperry

Le nouveau maire de Colmar, Eric Straumann, préside les conseils d’administration des Saem d’énergie Vialis et SCCU. « Des outils de gestion efficaces qui apportent une réelle qualité de service », estime-t-il.

Eric Straumann (Wikimédia Commons)

A l’issue des dernières municipales, Eric Straumann a remporté la ville de Colmar. L’ancien député du Haut-Rhin est déjà rompu aux mandats locaux en ayant été maire de Houssen de 2001 à 2014 et président du département du Haut-Rhin de 2015 à 2017. A Colmar, il préside les conseils d’administration des sociétés anonymes d’économie mixte (Saem) d’énergie Vialis et SCCU (société colmarienne de chauffage urbain). « Bien connus de la population, ces outils de gestion sont efficaces et apportent une réelle qualité de service », estime-t-il. L’outil Epl ne lui est pas inconnu, ayant présidé la Sem d’aménagement Semha lorsqu’il fut à la tête du Haut-Rhin.

Deux installations de production de chaleur

Fort de plus d’un siècle d’histoire, Vialis est passée du statut de régie municipale à celui de Saem en 2004. Et depuis 2017, elle a fusionné avec la régie UEM de Neuf-Brisach pour ne former qu’une seule entité dont l’actionnariat se partage entre Colmar (40,95 %), Neuf-Brisach (20,48 %) et d’autres acteurs de l’énergie comme Electricité de Strasbourg (9,94 %), R-GDS (9,94 %), Enovos (7,95 %), Gaz de Barr (5,17%) ou Engie Solutions (3,98 %). « Vialis bénéficie de la souplesse d’une société anonyme qui permet une réponse rapide et réactive », affirme Eric Straumann. Autre atout, selon lui, de ce statut : « Une démarche partenariale avec des opérateurs du monde de l’énergie, dont nous bénéficions du savoir-faire, tout en assurant un haut niveau de service aux clients et aux collectivités ». Vialis intervient dans de nombreux secteurs : l’électricité et le gaz naturel, son activité historique ; la TV, l’Internet, la téléphonie fixe et mobile ; l’éclairage, la signalisation ou la vidéoprotection pour de nombreuses collectivités du Centre-Alsace.

Chauffage urbain pour 18 000 logements

Autre Saem : la SCCU dont le capital se partage majoritairement entre la ville (51 %) et le groupe Engie Solutions (36,43 %). Elle exploite le réseau de chauffage urbain de Colmar qui dessert l’équivalent de 18 000 logements grâce à deux installations de production de chaleur, une centrale thermique et un centre de valorisation énergétique. La SCCU va passer prochainement ses chaudières et réseaux en basse température afin d’améliorer le rendement de distribution. Un atout aussi en termes de développement durable avec une forte réduction des gaz à effet de serre (-1400 tonnes de CO²/an) et une amélioration de la qualité de l’air. « L’attractivité du territoire sera renforcée par cette amélioration de la qualité d’air et une compétitivité tarifaire du réseau de chaleur sécurisé dans la durée », considère Eric Straumann.

Développement et synergies entre Saem

Pour l’avenir, il indique que ces Saem ont de fortes perspectives de développement pour la production d’énergie renouvelable ou la commercialisation de services télécom ou d’énergie, en priorité sur le territoire alsacien. Vialis est par exemple coactionnaire avec la Saem Gaz de Barr de la société Alsen dont l’objet est la commercialisation d’électricité et de gaz hors des zones de desserte historiques. Vialis est aussi actionnaire aux côtés d’Engie Green France de deux centrales de production d’électricité photovoltaïque au sol sur le Centre-Alsace. Par ailleurs, des synergies existent avec les autres Saem colmariennes (eaux, transports urbains) ainsi qu’avec les syndicats intercommunaux de traitement des eaux usées et de traitement des déchets. D’autres perspectives se profilent avec l’aménagement d’une zone industrielle dans le périmètre voisin de la centrale nucléaire de Fessenheim dont la production est définitivement arrêtée. Le développement de cette zone est porté par une Sem dans laquelle sont associées de nombreuses collectivités locales touchées par la fermeture de la centrale. Le maire de Colmar espère que des centaines d’emplois seront à la clé de ce projet !

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK