L'actualité des Entreprises publiques locales

Zac des Ateliers à Arles, reconversion réussie !

Publié le 12 octobre 2020, par Stéphane Menu

La transformation des friches industrielles Sncf à Arles, connue sous le nom de Zac des ateliers, en haut lieu culturel est de celle que l’on peut présenter comme une référence, notamment en matière de partenariat public-privé (Ville d’Arles, Région et Fondation Luma). Le projet, lancé en 2003, s’achèvera l’année prochaine.

Arles marche sur les traces de Bilbao (Photo Bas Smet)

C’est en 2003 que la Ville d’Arles et la Région Paca lancent une étude de reconversion de ces Ateliers Sncf de 11 hectares, placés à quelques centaines de mètres du centre historique arlésien. Un terrain de jeu merveilleux : l’objectif est de reconvertir le lieu en un vaste projet architectural et culturel privé/public autour de l’image et l’art contemporain. La Spl Area Région Sud se voit confier en 2007 par la Ville d’Arles, la concession de la ZAC des Ateliers pour une durée de 16 ans. Tout est à construire : créer les fonctions urbaines nécessaires au développement économique et urbain du futur quartier des Ateliers, tout en préservant l’aspect patrimonial du site ; la Grande Halle est réhabilitée pour en faire un lieu de spectacles et d’expositions, de même que les bâtiments des Forges et de Mécaniques à vocation également culturelle… Restauration de la chapelle environnante, aménagement de l’ensemble des espaces publics dont un vaste parc paysager de 40 000 m² abritant un lac artificiel, et réalisation de l’ensemble des voies d’accès et cheminements intérieurs complètent l’intervention majeure de la Spl.

La Fondation Luma, le détonateur

Aujourd’hui, le quartier accueille l’École Nationale Supérieure de la Photographie réalisée sous la direction du Ministère de la Culture, le Centre de l’Image, de la Photographie et des Arts contemporains de la Fondation Luma, dont la tour emblématique à l’architecture contemporaine, conçue par Franck Gehry, surplombe l’entrée. Cette intervention a eu pour effet de transformer ce phare industriel en un haut lieu de l’art contemporain, avec des chiffres de fréquentation dont la hausse moyenne annuelle frise les 62 % ! A noter par ailleurs que le financement global de l’opération s’élève à 41 M€ du côté public et que la Fondation Luma a investi de son côté 200 M€ sur fonds propres.

Du tourisme toute l’année

Cette vaste opération s’achèvera en mai 2021 avec la création du parc paysager de 40 800 m² de Luma, réalisé par l’architecte paysage Bas Smets. « Nous avons tout fait pour que ce projet s’insère dans la ville. C’est une réussite totale, qui va permettre, comme à Bilbao et sa fondation Guggenheim, de désaisonnaliser l’activité touristique et faire d’Arles un lieu très apprécié des touristes habituels mais aussi de ceux qui cherchent des endroits pour leur congrès », se réjouit Pierre-Paul Léonelli, président de la Spl.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK