L'actualité des Entreprises publiques locales

Bordeaux, le nouveau parc des expositions dans la cour des grands

Publié le 30 septembre 2020, par Philippe Pottiée-Sperry

Livré en avril 2019, le Palais 2 l’Atlantique peut accueillir des expositions et des congrès de grande envergure. A l’arrêt pour cause de Covid-19, il attend une reprise forte d’activités grâce à ses atouts.

D’une surface utile de 15 170 m2 et modulable, le P2A peut aussi bien accueillir des expositions que des congrès de grande envergure avec une jauge allant jusqu’à 6000 places assises. Crédit ©POSITIF.

Devenu obsolète et inconfortable au fil du temps, le hall 2 du parc des expositions de Bordeaux, construit à la fin des années 80, ne répondait plus aux attentes. La décision fut donc prise de se doter d’un nouveau bâtiment flambant neuf, dénommé le Palais 2 l’Atlantique (P2A), plus moderne et polyvalent. Seulement seize mois auront été nécessaires pour le faire sortir de terre avec une livraison en avril 2019. Aux manettes de ce vaste chantier de 33 millions d’euros : la SBEPEC (société bordelaise des équipements publics d’expositions et de congrès) qui est une Spl de gestion immobilière ayant assuré la maîtrise d’ouvrage. « Nous sommes une petite structure de deux personnes mais dont le statut offre une réactivité forte pour lancer et gérer ce type d’opérations, explique Laurent Bagouet, directeur général délégué de la Spl. Avec des circuits de décision très rapides, l’outil permet de mener des chantiers beaucoup plus vite qu’avec certaines structures, plus lourdes dans leur fonctionnement ».

Une jauge jusqu’à 6 000 places

D’une surface utile de 15 170 m2 et modulable, le P2A peut aussi bien accueillir des expositions que des congrès de grande envergure avec une jauge allant jusqu’à 6000 places assises, positionnant ainsi Bordeaux comme une des seules destinations en France avec Paris, capable de proposer une telle capacité d’accueil. Sa modularité lui permet de descendre à 1 500 places et d’accueillir ainsi une large palette d’événements, de formats très variables. « L’absence de poteaux sur toute la surface et des gradins mobiles constituent deux atouts forts du bâtiment », souligne le directeur général délégué de la SBEPEC.

Le congrès de l’association Régions de France a ainsi pu se dérouler à l’automne 2019 dans des locaux très fonctionnels. Sur cette lancée, un programme important de manifestations comme le sommet Afrique-France ou Robocup 2020 était prévu tout au long de cette année. Malheureusement, la crise sanitaire du Covid-19 est passée par là avec pour conséquence le report ou l’annulation de la quasi-totalité des événements. « Nous espérons pour notre exploitant Congrès et Expositions de Bordeaux (CEB) une reprise en 2021 », indique Laurent Bagouet qui se veut optimiste en misant sur la nouvelle image de Bordeaux comme une destination de congrès de grande capacité. Le tourisme d’affaires constitue un levier économique important pour l’attractivité de la métropole. Pour l’avenir, l’ambition est de s’attaquer au hall 1 du parc des expositions, construit en 1969 ! Un nouveau gros chantier de réhabilitation (29 millions d’euros) en perspective qui pourrait se réaliser à l’horizon 2022-2023.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK