L'actualité des Entreprises publiques locales

Quand la ruralité fait son cinéma !

Publié le 30 septembre 2019, par Laurence Denès

Parce que le cinéma le plus proche est souvent à une vingtaine de kilomètres, la Spl CinéSeine amène le grand écran jusque dans les petits bourgs… Une offre qui renforce l’attractivité des communes rurales et fait bien du 7e art la première porte d’un service public de la culture.

Grâce à la Spl CinéSeine, le cinéma n’est plus une fiction pour des dizaines de milliers de Normands. 

Jean-Marc Vasse en est convaincu : « la salle de cinéma est l’un des premiers accès à la culture, tout comme les médiathèques. » Dès lors indigné qu’en restent éloignés certains publics au prétexte de la distance géographique, le maire de la commune nouvelle Terres-de-Caux (Seine-Maritime) a persuadé ses pairs d’en faire un service public relevant de leur compétence et porté par une Spl, CinéSeine. Au casting de cette dernière, huit puis douze communes de la Seine-Maritime et de l’Eure proposent donc à leurs habitants, depuis 2018, des séances de cinéma in situ. Avec un « pitch » qui tient en une seule et unique phrase : « une offre cinématographique de qualité, de proximité et accessible destinées à tous ceux qui ne sont pas des habitués des salles obscures », résume l’élu.

Des projections à l’émotion partagée

Selon le choix de la commission culture de chaque collectivité, arrêté en concertation avec les abonnés, le circuit itinérant programme ainsi une à deux séances mensuelles par commune actionnaire, à raison de deux films par soirée, l’un pour les jeunes publics, le second pour les adultes. Comédies, drames… Dès la première année, c’est un vrai succès de box-office : « 13 000 spectateurs en quelque 270 séances, au point que la Spl a récemment acquis un second projecteur afin de diffuser en deux sites différents chaque soir », se réjouit Jean-Marc Vasse qui souligne aussi « la charge conviviale de ces projections partagées, lesquelles viennent retisser du lien social au cœur des villages. »

La SPL, le bon cadre à l’écran

Côté caisse, l’Epl assure les frais fixes après avoir investi 150 000 euros dans les projecteurs numériques et l’installation dolby. Les entrées (entre 3,80 € et 5 €) bénéficient à l’exploitant signataire de la DSP, la société Noé-Cinémas. Il assume seul les risques de fréquentation jusqu’à 13 000 spectateurs annuels, reversant une part des recettes à la Spl au-delà de ce seuil. « Dans le cadre d’un tel service à caractère industriel et commercial, le modèle Spl garantit un cadre clair, transparent et pérenne », argumente Jean-Marc Vasse, certain que, forte de son succès, CinéSeine connaîtra rapidement de nombreux « remakes » sur le territoire.

A voir :

La présentation du projet Cinéseine par Jean-Marc Vasse, Maire de Terre de Caux, Président de la Spl Cinéseine, à la rencontre Epl Collectivités – « Coeur de ville, Centre-bourg : comment reconquérir ces lieux de vie ? »

 


> Candidat aux Trophées des Epl dans la catégorie « Services au public » :
SPL Cinéseine : circuit de cinéma itinérant

 

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK