L'actualité des Entreprises publiques locales

Les raisons du succès de Verrières-en-Anjou

Publié le 23 mars 2017

Nouvelle… commune nouvelle de Maine-et-Loire, Verrières-en-Anjou cherche à dynamiser son centre-bourg depuis le début des années 2000. Le maître mot ? La complémentarité de l’offre commerciale et immobilière.

La place de la mairie de Verrières-en-Anjou a bénéficié de la dynamique initiée par la mairie pour requalifier son centre. Photo ©DR

L'histoire de Verrières-en-Anjou est toute récente. La commune de 7 500 habitants est le fruit de la fusion de Saint-Sylvain-d'Anjou et de Pellouailles-les-Vignes, acté le 1er janvier 2016. Mais bien avant, dès 2001, Saint-Sylvain-d'Anjou, sous l'impulsion de l'équipe municipale en place, avait pris conscience de la nécessité de revitaliser son centre-bourg.

L'originalité de la démarche a consisté à impliquer tout le monde, les commerçants, les associations et les habitants. "La présence à moins d'un kilomètre d'une zone commerciale nous a imposée de réfléchir à la meilleure façon de sauvegarder l'attractivité commerciale du centre", se souvient François Gernigon, adjoint à l'époque et maire aujourd'hui. Et d'éviter ainsi des guéguerres de prés carrés vouées à l'échec.

"Nous avons recherché en permanence la complémentarité et l'attractivité. Les commerces du centre-bourg sont différents de ceux de la galerie commerciale du supermarché. Concrètement, les habitants de la commune et des alentours peuvent faire leurs « grosses courses » au supermarché, puis s'arrêter chez le coiffeur dans le centre et faire réparer leurs chaussures chez le cordonnier", prolonge Karine Sureau, responsable du service urbanisme et aménagement.

Le plus singulier dans cette fluidité d'évidence, c'est que cette démarche concertée implique tout le monde, jusqu'au directeur du centre commercial qui consulte le maire sur les nouvelles implantations de commerces dans sa galerie afin de ne pas nuire à la dynamique de ceux déjà en place dans le centre-bourg. Intelligence collective, quand tu nous tiens !

Plus de 20 ans de réflexion

Cette opération d'envergure et au long cours a été confiée à la Sem Alter Anjou Loire Territoire, elle-même issue de la fusion de deux Sem historiques, Sodemel et Sara. "Cette fusion nous a permis d'avoir une vue panoramique de l'aménagement, qui mobilisera à la fin du projet, dans 5 ans environ, près de 15 millions d'euros dont 9,5 de financements publics. Tout s'interpénètre dans ce type d'opération, de la qualité et des usages des espaces publics, de la mise à disposition de logements accessibles à tous", assure Yoann Riquin, responsable d'unité opérationnelle à Alter.

En parallèle, la commune développe plusieurs opérations d'habitat (1 750 logements prévus jusqu'en 2027), lance une réflexion sur le traitement du centre de Pellouailles-les-Vignes. Une zone d'activités de 80 hectares voit également le jour sur son territoire. "Les premières entreprises s'installent", se réjouit Marie-Laure Chauvigné, élue déléguée à l'urbanisme. "Nous devons veiller à la diversité de l'offre. Entre le centre commercial tout proche et Angers distant de seulement dix minutes, la dynamique du centre-bourg tient de la fine broderie", conclut Yoann Riquin. En la matière, Verrière-en-Anjou est un excellent tisserand.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK