L'actualité des Entreprises publiques locales

Toulouse, la Cartoucherie cible le bois

Publié le 9 décembre 2016, par Stéphane Menu

L’ancienne friche de La Cartoucherie à Toulouse se transforme en écoquartier. Sous la houlette de la Sem Oppidéa, la deuxième phase d’aménagement intègrera la construction d’une tour en bois.

Perspective de la place principale de La Cartoucherie, à côté de laquelle sera érigé l’immeuble en bois. ©Atelier Marguerit/Asylum).

Pour l'urbaniste, la friche urbaine équivaut à la feuille blanche de l'écrivain. Au cœur de la ville de Toulouse, le quartier La Cartoucherie, ainsi dénommé pour avoir hébergé, au début du siècle, une fabrique de munitions, une trentaine d'hectares s'offrent à l'imaginaire fertile des architectes et des urbanistes.

Une première phase d'aménagement a été menée sous la houlette de la Sem d'aménagement de Toulouse Métropole, Oppidéa. Deux bâtiments emblématiques de l'architecture singulière de cette manufacture ont été conservés. 480 logements sont d'ores et déjà habités et un nouvel établissement d'enseignement supérieur dédié aux métiers de la santé a ouvert ses portes à la rentrée 2015 pour y accueillir 1 800 étudiants.

Lancement des consultations avant la fin de l'année

Quartier innovant, desservi par le tramway et un accès rocade direct, La Cartoucherie repose sur la mixité fonctionnelle (logements, bureaux et équipements publics) avec des ambitions environnementales affirmées : réseau de chaleur et de froid issus d'énergies 100% renouvelables et absence totale de rejet d'eaux pluviales aux réseaux d'assainissement.

La deuxième phase d'aménagement a été lancée par la commercialisation de trois lots représentant au total près de 500 logements et comportant un immeuble en bois. "Nous sommes le seul site dans la région Occitanie à avoir été retenu lors de cet appel", se réjouit Annette Laigneau, adjointe en charge de l'urbanisme à la mairie de Toulouse. "Nous lancerons les consultations afin que les promoteurs y répondent d'ici la fin de l'année."

Le bois à portée d'exploitation

C'est en 2020 que la construction en bois verra le jour. Elle s'élèvera sur dix étages et s'étendra sur une surface de 13 000 m². La structure primaire sera de bois, d'autres matériaux pouvant ensuite s'y greffer. Cet immeuble pourra comprendre des logements, des bureaux ou même des commerces au rez-de-chaussée. L'association Adivbois accompagnera techniquement Oppidéa.

Sur l'AMI Adivbois, lire l'article principal Pour construire, le bois est tendance

Outre ses vertus environnementales (capture du carbone), le bois valorise les ressources locales. En Occitanie, les Pyrénées toutes proches optimisent un fort développement économique de la filière bois.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK