L'actualité des Entreprises publiques locales

La Semapa veut atteindre les 50 mètres de hauteur en bois

Publié le 9 décembre 2016, par Stéphane Menu

La Spla parisienne considère le bois comme un matériau d’avenir dans le secteur de la construction. Elle lancera prochainement un double appel à projets pour la réalisation de deux bâtiments de 50 mètres de haut dans le quartier Bruneseau à Paris. Livraison programmée pour 2020.

Deux terrains situés dans le quartier de Bruneseau, à Paris Rive-Gauche, sont sélectionnés pour accueillir des immeubles à vivre en bois. ©Semapa

C'est un pari. "En France, au contraire de l'Angleterre ou de l'Australie, la construction d'immeubles hauts en bois se heurte à un frein psychologique. Dans l'imaginaire collectif, les immeubles en bois de quatrième famille, c'est-à-dire dépassant les 28 mètres de hauteur, inspirent une crainte, certes injustifiée mais réelle, quant à leur résistance", pose d'emblée Benoît Ernek, architecte-urbaniste à de la Semapa (Société d'étude, de maîtrise d'ouvrage et d'aménagement parisienne). Qu'importe.

Bordeaux a fait le premier pas et ouvre ainsi la voie à Paris. En 2020, la tour Hypérion se dressera près de la gare Saint-Jean, offrant ainsi la première tour de 57 mètres de haut exclusivement conçue en bois massif sur le sol français. Il était donc temps pour la Semapa d'aller dans le sens de l'histoire écologique, profitant de l'appel à manifestation d'intérêts d'Adivbois et du Puca (Plan urbanisme construction architecture) pour glisser deux projets, localisés dans le quartier de Bruneseau à Paris Rive-Gauche.

Sur l'AMI Adivbois, lire l'article principal Pour construire, le bois est tendance  

Lancement du concours de conception-réalisation en février 2017

Le premier terrain se situe à l'angle du boulevard du Général Jean-Simon et du quai d'Ivry. Il accueillera un programme d'environ 8 500 m² de logements privés, dont 1000 m² de locaux commerciaux et d'activités.

L'autre se trouve à l'angle du boulevard du Général Jean-Simon et des rues Berlier et Bruneseau et sera réalisé en partenariat avec Paris Habitat/Oph et le Crous pour offrir environ 5 100 m² de logements étudiants, 150 m² de commerces ainsi qu'une réservation pour la future sortie de la station de métro de la ligne 10 lorsqu'elle sera prolongée.

"Les constructions en bois présentent plusieurs avantages. Il s'agit d'un matériau recyclable, qui piège le carbone. Elles entrent dans le cadre des filières sèches, à savoir que les structures en bois peuvent se faire en atelier, ce qui implique un raccourcissement du temps du chantier". Pour la Semapa, l'apport d'Adivbois "permet de lever les barrières réglementaires et d'accompagner techniquement la construction du dossier".

Si les sites sont retenus, les équipes d'architectes restent à définir. Le lancement du concours de conception-réalisation se fera à la fin février 2017. Les projets lauréats seront annoncés au 4e trimestre 2017. Et la livraison des 2 bâtiments devraient se faire à l'horizon 2020.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK