L'actualité des Entreprises publiques locales

Stationnement : être immobile grâce à son mobile !

Publié le 23 novembre 2016, par Laurence Denès

Avec l’application mobile Parknow, la Sem Niortaise So Space révolutionne la manière de chercher et de payer une place de parking en France. Une innovation qui tient la route, pour l’intérêt conjugué des automobilistes et de la ville. 

Avec l’application mobile Parknow, les entrées et le sorties du parking se font plus facilement et rapidement. ©DR

N’en déplaise à la maréchaussée : voitures et smartphones peuvent s’entendre, et la Sem So Space, gestionnaire des parkings de Niort, le démontre… Mais à l’arrêt bien sûr, à travers une application astucieuse permettant de régler son stationnement depuis son smartphone, même en parking !

« En effet, si le marché ne manque pas d’opérateurs proposant ce service en voirie, les parcs, enterrés ou pas, en étaient jusqu’alors exclus. Il fallait donc pouvoir offrir le même confort à tous », pose d’entrée Jean-Philippe Javello, au volant de la Sem niortaise depuis trois ans.

Fiabilité et fluidité, le ticket gagnant

Le directeur général délégué en rêvait. Pour la première fois en France, Parknow, développée par Parkmobile et BMW Mobility Services, l’a fait ! Identité et coordonnées bancaires enregistrées, l’application – gratuite – s’appuie sur le système de lecture de plaque minéralogique (LPM) installé aux issues des parcs, ladite lecture déclenchant l’ouverture des barrières ainsi que le débit bancaire, en fonction du temps.

Finies l’attente aux caisses, la chasse à la monnaie et la perte de ticket au coût rageant ! Oubliés aussi les embouteillages aux barrières ! « Simple, pratique et fiable, le système garantit, qui plus est, une fluidité maximum », se félicite Jean-Philippe Javello, rappelant que les parkings du centre-ville de Niort ont connu une hausse de fréquentation de 10 % en 2015.

Un gain de temps et d’argent

Last but not least, l’application pourra aussi guider le conducteur jusqu’à sa place en voirie… Bientôt testé sur les 530 places du parking de la Brèche, le système devrait être étendu à l’ensemble des parcs équipés d’un système LPM, soit quelque 1 500 emplacements. Le tout pour un montant inférieur aux frais habituels liés au traitement des pièces et à la maintenance des caisses automatiques…

« Sans compter le saut en qualité », s’enthousiasme le directeur, convaincu que « le stationnement a conquis sa place au cœur des politiques d’aménagement urbain, au même titre que l’urbanisme et les transports, pour conforter l’activité d’une ville ». D’où l’importance d’une stratégie toujours… mobile !

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK