L'actualité des Entreprises publiques locales
Publié le 9 novembre 2016, par Philippe Pottiée-Sperry

La Semip a réussi le pari un peu fou de réhabiliter le patrimoine industriel (Grands moulins, Magasins généraux) de Pantin pour en faire le levier de son développement. Résultat : de très nombreuses créations d’emplois grâce à des projets phares mais aussi la construction de 1000 logements, livrés ou en projet, pour une ville plus agréable à vivre.

Avec 8500 emplois implantés le long du canal. Pantin retrouve son nombre d’emplois d’avant la désindustrialisation. ©Frédéric Delange photographe

Le 15 septembre, le Premier ministre a fait le déplacement pour l'inauguration du nouveau siège de BETC, première agence française de publicité, en bordure du canal de l'Ourcq à Pantin (Seine-Saint-Denis). Une belle illustration des réalisations du Grand Paris. Deux magnifiques bâtiments de verre et de béton (18 000 m2) sont issus d'une totale rénovation des Magasins généraux, anciens "greniers à grains" de Paris, signée par l'architecte Frédéric Jung. Dans la foulée, 4000 personnes se sont ruées lors des Journées du patrimoine pour visiter les lieux et découvrir le nouveau visage de leur ville.

Mais cette belle réalisation, sous le coup des projecteurs, n'est qu'une partie de la totale transformation du canal de l'Ourcq, menée patiemment par la Semip, Sem de la ville de Pantin. Le point de départ ? En 2001, les Grands moulins s'apprêtent à fermer et l'avenir des Magasins généraux reste incertain. La ville saisit l'opportunité pour imaginer un nouveau quartier mêlant logements et activités économiques au bord du canal. Un chantier de longue haleine, qui s'appuie sur plusieurs dossiers complexes et atypiques, dont la Semip est souvent à l'origine.

Des montages complexes et atypiques

"Cette juxtaposition d'opérations, publiques et privées, avait à chaque fois une organisation et un montage différents, explique Patrick Le Guillou, directeur général de la Semip. Nous avons mené des négociations multilatérales, longues et compliquées. Mais cela a notamment débouché sur une convention de participation avec BNP, l'acquéreur des Grands moulins".

Deux Zac sont créées – Zac des Grands moulins et Zac du Port – autour des deux bâtiments emblématiques du passé industriel de Pantin. En valorisant ce patrimoine, la Semip en fait la clé de voûte de la redynamisation de la ville. La réussite de la reconversion des Grands moulins pour BNP sert de levier pour l'ensemble du secteur. La transformation des Magasins généraux constitue l'autre étape forte de la métamorphose de Pantin.

Pantin retrouve ainsi son nombre d'emplois d'avant la désindustrialisation

Les opérations menées le long du canal le modifient radicalement. Résultat : 8500 emplois implantés dont de très nombreuses créations (10 000 avec la présence d'Hermès en centre-ville). Pantin retrouve ainsi son nombre d'emplois d'avant la désindustrialisation. S'y ajoutent plus de 1000 logements, livrés ou en projet. La Semip a réalisé de nombreux espaces publics, notamment sur la Zac du Port, avec la construction d'une très grande place ou de 800 mètres de promenade sur les berges. Le prochain grand projet sera la création, en 2017, d'un port de plaisance sur le bassin. La métamorphose de Pantin continue !

Top

Rechercher