L'actualité des Entreprises publiques locales

37 rue de l’Orillon, nouvelle star des podiums d’architecture

Publié le 7 juin 2016

L’immeuble de 18 logements sociaux dans le 11e arr. de Paris, contribuant à la lutte contre l’habitat indigne, conjugue qualité architecturale et confort d’usage. Une belle opération récompensée par 3 prix dont le prestigieux Grand prix d’architecture du Moniteur dans la catégorie habitat. 

Le Grand prix d’architecture du Moniteur (catégorie habitat) récompense la qualité de l’opération avec une réelle maîtrise dans l’organisation des espaces de cet immeuble d’angle, très étroit, compliqué à traiter@Agence Contextes

Quel chemin parcouru au 37 rue de l'Orillon dans le 11e arrondissement de Paris ! En quelques années, l'ancien hôtel tenu par un marchand de sommeil a cédé la place à un superbe immeuble moderne de 18 logements sociaux, abritant également un local d'activité destiné à accueillir un espace pour les jeunes. Quand le beau s'allie à l'utile, c'est ce qu'a réussi le cabinet d'architectes Babin + Renaud pour le compte de la Société immobilière d'économie mixte de la ville de Paris (Siemp).

Il conjugue qualité architecturale, qualité d'usage, exigences de développement durable, le tout en luttant contre l'habitat indigne. "Nous avons fait de l'acupuncture urbaine avec un travail fin dans un tissu urbain très dense, commente Valérie de Brem, directrice générale de la Siemp. La Siemp a une tradition d'audace architecturale sur des parcelles complexes à traiter tout en portant une grande attention au confort d'usage."

Du logement social beau, adapté et de qualité

Complétant la pointe d'un îlot isocèle, le bâtiment organise une transparence visuelle entre l'espace public et la cour, au travers d'une organisation rationnelle qui s'affranchit de l'exiguïté de la parcelle. Toutes les pièces à vivre se situent côté rue. Les cuisines et salles de bain, donnant sur cour, profitent de la lumière naturelle. Chaque logement bénéficie d'une double orientation. Coût de l'opération : un peu plus de 3 millions d'euros HT.

La reconnaissance n'a pas tardé avec la remise, en novembre 2015, du prestigieux Grand prix d'architecture du Moniteur dans la catégorie habitat. Récompensant la qualité de l'opération, le jury a salué une réelle maîtrise dans l'organisation des espaces de cet immeuble d'angle, très étroit, compliqué à traiter. La preuve qu'il est possible de faire du logement social beau, adapté et de qualité.

Et la Siemp ne s'est pas arrêtée là en obtenant deux autres prix : Wan Residential Award (catégorie logement collectif), remis par un jury d'architectes internationaux, et ArchiDesignClub Awards. "Au-delà de la reconnaissance, ces prix récompensent aussi nos équipes pour la qualité de leur travail", se félicite Valérie de Brem. Rue de l'Orillon, l'événement a été fêté, en décembre, avec les équipes, les élus, les architectes et bien évidemment les locataires, ravis de raconter leur nouvelle vie et leur fierté de vivre dans ce bel immeuble.

Philippe Pottiée-Sperry

Top

Rechercher