L'actualité des Entreprises publiques locales

Orne THD, la Spl qui fait trembler les opérateurs privés

Publié le 27 janvier 2016

S’appuyant sur des réseaux déjà existants, mus par une culture de régie mature, trois communes de l’Orne offrent des conditions idéales de très haut débit aux habitants.

De gauche à droite, l’équipe d’Orne THD : Mathieu Foret, Lionel Fournier, René Heiser, Yves Muller, François Meocci, Jessica Portolani

Les habitants de Marange-Silvange-Ternel, Pierrevillers et Rombas (Moselle) ont de la chance : les trois communes ont en effet décidé de créer leur propre Société publique locale de télécommunication, Orne THD, une Spl qui leur offre la possibilité d'un accès internet à très haut débit, grâce à la fibre optique, "pour un prix deux fois moins élevé que les opérateurs classiques", assure Mathieu Foret, le directeur général de la structure. "Ce projet a pu être concrétisé parce que dans notre région, les réseaux d'électricité existent depuis de nombreuses années. Les trois communes en question sont donc équipées de réseaux câblés, gérés en régie", poursuit-il. Une antériorité qui a permis d'envisager la création d'une Spl, sans passer par un syndicat intercommunal et en évitant une hausse des impôts.

L'offre globale d'Orne THD

La modernisation des réseaux en incorporant les nouvelles techniques de la fibre optique débouche en effet sur une facture très allégée : moins de 2 millions d'euros d'investissement pendant que d'autres collectivités sont contraintes à consacrer au moins 10 millions d'euros pour parvenir à un résultat similaire, avant même de confier les clés de la gestion à des opérateurs privés. Avec Orne THD, les communes restent propriétaires des réseaux et lui délèguent le fonctionnement commercial. Les travaux ont été financés par l'emprunt et les fonds propres des anciennes régies de télédistribution.

Aux habitants ensuite d'opter pour l'opérateur de leur choix, sachant que l'offre d'Orne THD n'a pas d'équivalent : le passage du haut débit au très haut débit n'a pas eu le moindre impact sur les tarifs, d'un montant de 29,99 euros par mois, par exemple, pour un abonnement télévision (150 chaînes) et internet. "Nous proposons par ailleurs un service technique réactif, prenant en charge l'installation et un service après-vente qualitatif", affirme Mathieu Foret. Orne THD n'entend pas s'arrêter en si bon chemin. D'autres communes de Moselle ont vocation à rejoindre la Spl. La Lorraine et l'Alsace suivent aussi d'un œil curieux les premiers pas de cette Epl.

Stéphane Menu

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK