L'actualité des Entreprises publiques locales

Massy ouvre une porte sur le Grand Paris

Publié le 3 juin 2015

Desservie par le RER, le TGV et deux autoroutes, à proximité du plateau de Saclay et de l’aéroport d’Orly, la ville de Massy cherche à s’imposer comme l’une des futures portes du Grand Paris. Une ambition qui se concrétise par la création d’un nouveau quartier de 100 ha orchestré par la Semmassy, au centre duquel prend place un nouveau cœur de ville: la place du Grand Ouest.

Véritable cœur de ville contemporain, la place du Grand Ouest avec le centre des congrès et le complexe cinématographique.©Semmassy

Aux portes du Grand Paris, tout proche du plateau de Saclay et de l'aéroport d'Orly, Massy se veut un pôle en devenir pour le Sud francilien. Pour donner corps à cette ambition et rendre la ville plus attractive, la municipalité a misé sur l'aménagement d'un nouveau quartier de 100 ha dénommé Atlantis.
La place du Grand Ouest, dont les travaux ont été lancés le 20 mars dernier, est le symbole et le centre névralgique de cette opération d'envergure régionale. Reliant la ville et le hub TGV/RER, qui accueillera une station du futur Grand Paris express, la place intègrera 670 logements, 8 000 m2 de surface commerciale, une école, un hôtel quatre étoiles et un centre des congrès associé à un complexe cinématographique. « Notre ambition était de faire de cet espace un centre-ville contemporain adapté aux besoins des Massiçois et des salariés des entreprises voisines », rappelle Willem Pauwels, le directeur général de la Société d'économie mixte Semmassy. Un projet qui a sans doute joué dans la décision du groupe Carrefour qui vient d'installer les 4 400 employés de son siège social à quelques dizaines de mètres, rejoignant plusieurs grands groupes du secteur tertiaire déjà présents sur le territoire de la commune.

Montage original pour projet ambitieux

Pour Willem Pauwels l'originalité du projet repose sur un montage innovant, presque sur mesure. « En faisant la somme de nos ambitions, nous nous sommes rendu compte qu'il serait très difficile de les faire toutes rentrer dans une seule opération. Le centre des congrès représentait, par ailleurs, un investissement très lourd, impossible à porter par la collectivité. Nous avons finalement tout regroupé dans un seul lot et mené des études très poussées avec trois opérateurs sélectionnés par l'appel d'offres sur tous les aspects du projet », explique-t-il. À l'issue de ce travail de 6 mois, le tandem Altaréa Cogedim – Cabinet Christian de Portzamparc s'est vu confier la totalité du projet. En échange d'une certaine souplesse sur le paiement du foncier, la Semmassy a obtenu du groupe immobilier qu'il lance l'ensemble des chantiers, équipements publics, logements et locaux commerciaux, de front. En parallèle et tout au long de la procédure, les habitants ont été largement consultés à l'occasion d'une enquête publique informelle qui a permis d'ajuster le projet au plus près de certaines de leurs attentes.
La livraison définitive est prévue entre 2017 et 2018, soit 7 à 8 ans seulement après que la collectivité ait engagé le processus en inscrivant les ambitions de ce projet au cœur du programme d'Atlantis. Les passants pourront alors découvrir la succession de places et d'îlots ouverts imaginés par Christian de Portzamparc. Un paysage urbain, largement végétalisé, ponctué d'immeubles à l'identité marquée comme l'hôtel, le centre des congrès ou cet immeuble en forme d'Ellipse imaginé par Élisabeth de Portzamparc accueillant logements et commerces. Un aménagement qui est un véritable parti pris, ni Parisien, ni banlieusard, une préfiguration de ce Grand Paris à naître.

Julien Attal/ Naja

Top

Rechercher