L'actualité des Entreprises publiques locales

Gedia producteur d’énergie verte et de solidarité

Publié le 3 mars 2015

Producteur d’énergie depuis 2012, la Sem Gedia basée à Dreux mise sur les EnR pour développer son propre parc. Elle inaugurera un nouveau site éolien fin 2015, portant le montant total de ses investissements dans la production d’énergie renouvelable à 45 millions d’euros. Un projet d’unité de méthanisation est également en cours d’étude.

D’une puissance de 10 MW, les 5 éoliennes du parc « Les Nouillers » ont été mises en service le 1er août 2014 en Charente-Maritime © Gedia

Le parc EnR de Gedia poursuit sa diversification. Avec ses quatre éoliennes de 2 MW chacune, son parc éolien Archingeay en Charente-Maritime, qui sera inauguré fin 2015, produira jusqu'à 15 GWh par an, soit l'équivalent de la consommation électrique de 7 000 personnes (chauffage compris). Ce sera la 4e unité de production d'énergie renouvelable de Gedia Production, filiale de Gedia créée en 2012 pour ajouter à la Sem la compétence de producteur à celle de fournisseur de gaz et d'électricité. Pour ses quatre premières unités, la Sem a déjà investi 45 millions d'euros.

Le nouveau parc éolien s'ajoutera à une centrale hydraulique d'une puissance de 300 kW, une centrale photovoltaïque de 4,4 MWc et un parc éolien de 10 MW inauguré en juillet dernier. Ce portefeuille d'outils de production devrait continuer à s'étoffer : plusieurs projets sont déjà à l'étude dont une unité de méthanisation de 1 MW. Objectif à moyen terme : produire 100 GWh par an, soit l'équivalent de la consommation électrique de 50 000 habitants, chauffage compris.

La solidarité, une mission de service public

Pour se donner les moyens de ses ambitions, Gedia est d'abord passé du statut de régie à celui de Sem en 2006. Cette évolution lui a permis d'ajouter les compétences de producteur et de fournisseur d'énergie à celles de distributeur d'énergies en créant les filiales Gedia Energies & Services en 2010 et Gedia production en 2012. Elle lui a également permis d'enrayer l'érosion de sa clientèle qui a débuté en 2007 avec l'ouverture des marchés du gaz et de l'électricité à la concurrence pour les particuliers. Limitée auparavant à l'agglomération de Dreux, la Sem a pu ainsi conserver ses clients particuliers ou professionnels qui ont déménagé, voire conquérir de nouveaux abonnés hors de ses frontières historiques. Conséquence : elle est aujourd'hui présente dans 54 départements. Mais, la très grande majorité de ses 30 000 clients est toujours basée à Dreux et ses environs, « avec la possibilité de bénéficier désormais d'une électricité garantie 100 % verte », commente Philippe Rive, directeur général de Gedia. Ce paramètre écologique devient un nouvel atout commercial auprès des collectivités et des entreprises, comme ces 71 hypermarchés Carrefour et ces 13 Casino qui ont signé un contrat avec la filiale de commercialisation Gedia Energies & Services.

Face à la concurrence, Gedia met également en avant la notion de service public, comme en témoigne sa politique de lutte contre la fracture énergétique. En cette période de crise, le nombre de TPN (Tarif de première nécessité pour l'électricité) et de TSS (Tarif Spécial Solidarité pour le gaz naturel) a ainsi doublé l'an dernier et plus de 7 000 échéanciers ont été accordés : responsabilité environnementale, responsabilité sociale.

Patrick Cros – Naja

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK