L'actualité des Entreprises publiques locales

Rhône-Alpes : Des logements pour les maisons de santé

Publié le 25 septembre 2014, par Patrick Cros/Naja

La Semcoda (Société d’économie mixte de construction de l’Ain) intègre des logements dans les maisons médicales qu’elle réalise en milieu rural pour les collectivités locales de Rhône-Alpes et de Saône-et-Loire (Bourgogne). La solution permet d’optimiser les coûts pour rendre le loyer le plus attractif possible auprès des professionnels de la santé.

La première pierre de la maison de santé de Saint-Genis-Pouilly a été posée le 10 septembre. © Atelier Arche

C’est une dynamique originale qui s’est mise en place dans les zones rurales de Rhône-Alpes et de Saône-et-Loire (Bourgogne) sous l’impulsion des collectivités locales et de la Semcoda. La Sem de construction et gestion de logements a développé depuis 2011 un savoir-faire en matière de maison de santé qui lui permet de combiner, sur un même site, pôle médical et logements afin d’optimiser les coûts et proposer des loyers attractifs aux professionnels. « C’est un moyen de lutter contre la menace de désertification médicale qui pèse sur les zones les plus éloignées des grands centres urbains », commente Patrick Giachino, directeur de la Semcoda.

Fin 2014, la maison de santé pluridisciplinaire de Saint-Victor-de-Cessieu (Isère) proposera, par exemple, un ensemble de services santé, mais aussi une douzaine de logements en accession sociale à la propriété. La maison pluridisciplinaire médicale de Saint-Vallier (Saône-et-Loire) complètera également son offre de soins début 2015 par des logements proposés à la vente ou à la location. Investissement : 11 millions d’euros pour 798 m² de maison médicale, 1 296 m² de logements dédiés à une résidence seniors ou logements en location et accession, 203 m² pour accueillir un cabinet de dentistes, 222 m² pour un magasin d’optique et 242 m² pour une pharmacie. En tout ce sont 18 professionnels de santé qui seront accueillis dont quatre médecins généralistes, quatre kinésithérapeutes, une sage-femme, un pharmacien, un opticien, un podologue, deux infirmiers, un psychologue, trois dentistes et un orthoptiste.

Une logique de synergie et mutualisation

Les projets se sont ainsi multipliés sur ce territoire. Au total, une quinzaine de maisons de santé a déjà été livrée par la Sem et une quinzaine est en cours de construction. « Certaines n’ont aucun logement et répondent avant tout à la volonté des professionnels de se regrouper pour créer des pôles santé performants, dans une logique de synergie et de mutualisation », précise Patrick Giachino. A Saint-Genis-Pouilly (Ain), dans un quartier en pleine urbanisation, la première pierre de la plus importante maison de santé jamais réalisée par la Sem a ainsi été posée le 10 septembre. Avec ses 3 625 m², le site permettra d’accueillir début 2016 une trentaine de professionnels de la santé, dont médecins, infirmières, sages-femmes, podologue, kiné, gynéco et dentistes. Accueil, salles d’attente et de réunion seront mis en commun. Investissement : 14,6 M€. Une dynamique moderne au service de la santé se met en place en Rhône-Alpes sous l’impulsion de la Semcoda.

 

Top

Rechercher