L'actualité des Entreprises publiques locales

Une nouvelle jeunesse pour le campus santé lyonnais

Publié le 18 mars 2014, par Patrick Cros/Naja

Considéré comme le chef-d’œuvre de Paul Bellemain, architecte du Département du Rhône et de l’Université de Lyon, le bâtiment construit en 1930 va être réhabilité en 15 ans par la Serl (Société d’équipement du Rhône et de Lyon), pour le compte de l’Université Lyon 1. Le campus qui héberge la Faculté de médecine et de pharmacie se veut à la hauteur des ambitions de la capitale de Rhône-Alpes dans le domaine de la santé.

Les travaux de requalification du site Rockefeller s'étaleront sur 15 ans. © DR

Le campus santé Rockefeller, de l'Université Claude Bernard Lyon 1, se prépare à retrouver une nouvelle jeunesse. L'enjeu est important pour ce site implanté à l'Est de Lyon (8e arrondissement), dans le quartier de Grange Blanche, très fortement marqué par les activités liées à la santé, avec notamment l'Hôpital Edouard Herriot, l'Ecole d'infirmières Rockefeller et le Centre anti-cancer Léon Bérard. La Faculté de médecine et de pharmacie est ainsi installée dans le bâtiment principal, depuis plus de huit décennies. « Les travaux de restructuration de cet édifice historique de 56 500 m² de plancher ont été lancé en juin dernier avec la bibliothèque universitaire, des locaux de travaux pratiques ou recherche, une cafétéria Crous, des locaux d'association, des salles de passage de thèse, et l'accueil des services de l'université, explique David Bellanger, chef de projet de la Serl, aménageur du site pour le compte de l'Université Lyon 1. Ils s'achèveront au cours du premier trimestre 2016 ».

L'opération veut faire le lien entre la rigueur architecturale universitaire héritée de Paul Bellemain et l'esprit d'un campus moderne, avec une mise en conformité complète. « Les atouts initiaux de fonctionnement et de confort imaginé par l'architecte lyonnais, qui s'étaient perdus dans le temps, seront également remis en valeur, commente David Bellanger. Un nouveau cycle de vie va être donné à cet ensemble qui n'avait reçu dans le passé que des interventions ponctuelles et partielles sans réelle cohérence entre elles ». La Serl a été choisie pour le savoir-faire qu'elle a développé au cours des dernières années à travers des opérations menées pour les différentes universités lyonnaises. Elle s'occupe, par exemple, du projet de Pôle universitaire des quais dont les travaux s'achèveront d'ici à la fin de l'année.

Un accord cadre pour 15 ans de travaux
L'investissement pour la première tranche de réhabilitation du campus santé Rockefeller s'élève à 17,2 millions d'euros, dont 10,5 millions de travaux, pris en charge par l'Etat, la Région, le Grand-Lyon ainsi que l'Université Claude Bernard Lyon 1, propriétaire du bâtiment. Mais, le coût global devrait dépasser au final les 70 millions d'euros HT sur 15 ans, selon les estimations du schéma directeur de l'université, toutes dépenses confondues. « Les travaux se feront en plusieurs tranches, chacune bénéficiant d'un financement particulier », explique David Bellanger.

La Serl apporte avant tout une méthode de travail pour une requalification cohérente. C'est pourquoi elle a été désignée comme aménageur sur toute la durée du projet, par le biais d'un accord cadre global, même si le programme détaillé n'est pas encore connu dans son ensemble. Dans cette logique, un diagnostic global, en particulier patrimonial et architectural, a été réalisé, suivi de chartes architecturale, technique et de qualité environnementale. De même, la maîtrise d'oeuvre a été confiée à un opérateur unique pour toute la durée du projet : le cabinet d'architectes lyonnais Vurpas, retenu après appel d'offres. Pour la tranche 2, en cours de programmation, la Région Rhône-Alpes s'est d'ores et déjà engagée à accompagner financièrement le projet.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK