L'actualité des Entreprises publiques locales

Tramway : le centre de Montpellier veut boucler son réseau en douceur

Publié le 11 mars 2014, par Patrick Cros/Naja

Réalisé par TaM (Transports de l’Agglomération de Montpellier) pour le compte de Montpellier Agglomération, le premier tronçon de la 5e ligne de tramway sera inauguré en 2016 au coeur de la capitale languedocienne. Il permettra au réseau de transport en commun de boucler le centre-ville, en synergie avec la ligne 4 qu’il complète dans la foulée. Budget prévisionnel global : 350 M€ dont 40 M€ pour ce premier tronçon.

Deux ascenseurs et un escalier sont créés pour assurer une liaison verticale entre l'entrée symbolique du centre historique, par l'Arc de Triomphe, et les quais de station installés en contrebas. © Antoine Garcia Diaz

C'est un nouveau défi qui s'annonce dans le centre-ville montpelliérain. Les travaux du premier tronçon de la future ligne 5 de tramway seront lancés en avril, première étape d'un projet qui permettra de relier Lavérune à Clapiers, via Montpellier, à l'horizon 2017. Rien n'a été laissé au hasard : environnement, commerces et innovation sont au coeur de ce dossier sensible qui va bouleverser la vie du quartier historique pendant deux ans, la mise en service de ce bout de ligne étant prévue d'ici à fin 2016.

Le cabinet d'architectes Antoine Garcia Diaz, retenu par la TaM, « s'est adapté en douceur à la typologie d'un lieu riche en histoire et en patrimoine », commente Laurent Carrère, directeur des projets tramway à la TaM. L'utilisation de la pierre sera privilégiée et « déclinée de façon différente selon la nature des sites traversés ». Les stations seront, par exemple, intégrées aux trottoirs pour mieux se fondre dans l'ensemble architectural des bâtiments voisins. « Dans cette même logique d'insertion douce, le passage du tramway sur le site classé du Peyrou se fera sur la partie basse, en contrebas de l'Arc de Triomphe », poursuit Laurent Carrère. Deux ascenseurs habillés de verre et un escalier seront créés pour assurer une liaison verticale entre les quais et cette entrée symbolique du centre ancien.

Réduire les nuisances
La vie en centre-ville a également été prise en compte. « Le chantier de la ligne 5 s'inscrit dans un environnement très urbain, avec de nombreux commerces que les travaux devront perturber le moins possible », commente Marie-Christine Dumur, responsable de la communication institutionnelle et projets tramway. En prévision : « un chantier durable, avec des travaux  propres et des dispositifs assurant des interventions rapides en cas de besoin, précise Laurent Carrère. Un Plan de Management de Développement Durable a été engagé pour toutes les phases du projet ».

Les trottoirs provisoires seront, par exemple, revêtus d'un enrobé pendant la phase de chantier pour faciliter le cheminement des piétons. « L'ouverture des tranchées, la durée de chaque travaux et le stockage sur site seront également limités au maximum », ajoute Christine Dumur qui organise régulièrement des rencontres avec les commerçants, habitants et associations « pour trouver les solutions les plus adaptées » à leurs besoins. « C'est un travail au cas par cas ». Un local d'information ouvert au public fera aussi le lien avec la vie locale, et des astreintes sont prévues « 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 pour répondre notamment à des problèmes de sécurité ». Comme pour les lignes précédentes, Montpellier Agglomération mettra en place cet automne une Commission d'Indemnisation à l'Amiable (CIA) à l'attention des professionnels riverains du chantier, « afin de limiter l'impact lié aux difficultés d'accès de leur clientèle ».

Une première phase clé s'annonce pour ce nouveau tramway qui reliera Lavérune à Clapiers en 2017, soit 15,7 kilomètres de voie (dont 1,5 kilomètres en tronc commun avec la Ligne 1), puis à terme Prades-le-Lez. La nouvelle ligne permettra de desservir quinze établissements (collèges, lycées, écoles supérieures et facs) et six espaces verts (forêt de Montferrier, zoo de Lunaret, bois de Montmaur, Jardin des plantes, parc Clemenceau et parc Montcalm).

Top

Rechercher