L'actualité des Entreprises publiques locales

Shema : L’axe Seine pour une logistique de demain

Publié le 16 septembre 2013, par Patrick Cros/Naja

Avec une première base qui se prépare à Honfleur et plusieurs projets le long de la Seine, la Shema fait la promotion d’une logistique innovante, compétitive et durable. Un accord portant sur le développement commun de solutions foncières et immobilières a été signé en juin avec le GIE Haropa, groupement des ports du Havre, de Rouen et de Paris.

La Shema a signé en juin dernier une convention de partenariat avec Haropa, GIE qui regroupe les trois ports de l'axe Seine (Le HAvre, de ROuen et PAris). © DR

En permettant de notables réductions de coût et d'émissions de CO², le transport fluvial, combiné à une nouvelle logique économique et logistique, pourrait bien bouleverser à terme l'acheminement des marchandises le long de la Seine. C'est du moins le pari de la Shema qui s'est lancée pour le compte des collectivités locales dans une stratégie de valorisation des ports à travers des projets de bases logistiques innovantes.

« Les marchandises y seraient déchargées des containers pour être réparties dans des caisses mobiles en fonction de leur destination finale, avant d'être acheminées par route, fleuve ou rail », explique Alain Kendirgi, directeur général de la Shema, Sem d'aménagement de Normandie. Le mode opératoire bouleversera les habitudes des chargeurs. « Les containers sont aujourd'hui conduits par camion vers des bases terrestres dans le centre de la France, puis dispatchés en fonction des clients et non pas uniquement de la destination ». La Sem propose une mutualisation des moyens dans une logique d'optimisation, dont bénéficieraient les chargeurs comme les clients, mais aussi l'environnement. Un nouveau métier verrait également le jour : gestionnaire de centre mutualisé, « chargé de préparer les palettes pour plusieurs clients à partir des containers dépotés, en fonction de la destination ».

Une activité en croissance
Convaincu de la pertinence économique du projet, le GIE Haropa, groupement des ports du Havre, de Rouen et de Paris créé en 2012, s'est engagé en juin dernier aux côtés de la Shema. Un accord portant sur le développement commun de solutions foncières et immobilières le long de l'axe Seine a été signé. Le contexte est porteur : les chiffres du premier semestre 2013 indiquent une progression de l'activité des trois ports malgré la crise. La dynamique initiée par la Shema pourrait générer des solutions innovantes génératrice d'emplois et d'une nouvelle montée en puissance de l'activité fluviale.

A Honfleur, la Sem commence à concrétiser ses objectifs, avec la mise en place d'une plateforme multimodale. Développé à l'initiative d'un syndicat mixte, dans lequel le département du Calvados est majoritaire, le site pourra servir à terme de référence. Sur cet espace contigu au port, au pied du Pont de Normandie et entre les autoroutes A29 et A13, d'importantes quantités de marchandises pourraient être traitées, dont celles importées d'Asie par le port du Havre. Préparées afin d'être acheminées « prêtes à livrer », elles repartiront d'Honfleur vers des centres de distribution principalement parisiens où elles seront prises en charge pour « le dernier kilomètre ». Un compromis de vente a été signé avec la société Concerto, filiale du groupe Affine, spécialisé dans l'immobilier d'entreprises. A la clé : douze hectares de bâtiments, plus de 300 emplois et une vitrine pour une logistique novatrice, qui a déjà fait ses preuves dans d'autres pays comme la Hollande.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK