L'actualité des Entreprises publiques locales
Publié le 18 septembre 2013, par Patrick Cros/Naja

Créée en décembre 2012, la Société de gestion des activités touristique de Risoul (Sgatris) rassemble les principaux acteurs locaux pour rationaliser et optimiser son offre touristique. Une démarche qui a convaincu les organisateurs du Tour de France de faire étape dans la station en 2014.

Dans sa stratégie de développement touristique, la station proposera le 20 avril prochain un duathlon qui combine vélo sur route et sur neige. © Sgatris

Objectif de la Société d'économie mixte : doper le développement touristique de Risoul. Créée fin 2012 pour gérer l'office du tourisme et ses activités commerciales, la Sgatris intervient depuis un an comme catalyseur de projets. En comptant dans son capital les opérateurs touristiques locaux clés – dont la Sermont (gestionnaire du domaine skiable), la Sara (gestionnaire des résidences de tourisme), l'ESF, et l'association des commerçants – la Sem apporte une nouvelle dynamique à la station haut-alpine. Et les premiers résultats ne se sont pas fait attendre : après avoir été retenue en juin comme étape finale du 65e Critérium du Dauphiné, Risoul accueillera en juillet prochain une arrivée du Tour de France, à l'occasion de la 101e édition de la Grande Boucle. « Le vélo est un thème important pour Risoul, confie Max Bremond, P-dg de la Sem. C'est un très bon vecteur de communication, aux retombées économiques non négligeables, capables d'attirer de nouveaux clients et de développer la notoriété de la station ».

Pour décrocher ces évènements, la Sgatris a mis tous les atouts de la commune dans la balance, comme sa situation géographique et ses infrastructures. Elle est également en relation étroite avec le Club Med qui réfléchit actuellement à l'ouverture d'un club.

Une mise en synergie
« La mise en synergie des moyens logistiques a aussi permis de proposer des packages performants, qui combinent, entre autres, hébergement et forfait de ski, via internet et la centrale de réservation de l'office de tourisme », ajoute Christian André, directeur de l'office de tourisme. Une aubaine pour la station qui veut développer plusieurs segments de marché. Dans le collimateur : les jeunes, ou encore les « familles ». En 2012, Risoul a d'ailleurs intégré le groupe des 45 stations françaises ayant obtenu le label « Famille plus montagne ».

Autre cible à fort potentiel : l'international qui représente déjà près d'un tiers de son chiffre d'affaires. « Le marché intérieur est vieillissant, et il est capital d'élargir les frontières », commente Christian André. Dans le top 3 des visiteurs actuels : les pays Balkans (Bosnie, Croatie, Macédoine), la Pologne et la Tchéquie. Alors que les bénéfices des remontées mécaniques se sont essoufflés au cours des dernières années, la municipalité compte bien redonner un nouvel élan à la station, avec la Sgatris comme catalyseur d'énergie.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK