L'actualité des Entreprises publiques locales

Un port à sec innovant pour Lorient

Publié le 30 mai 2013, par Patrick Cros/Naja

Gestionnaire des équipements de plaisance du pays de Lorient, la Sellor prépare l’ouverture en 2014 d’un port à sec innovant, couvert, en bord de quai et équipé d’automates. 288 bateaux à moteur de moins de 7,50 mètres pourront y être placés sur plusieurs niveaux.

Le futur port à sec couvert de Lorient ouvrira en 2014 sur le site de l'ancienne base sous-marine de la ville © Studio Zedda

Offrir à terre les avantages d’un port à flot, tels sont les atouts du futur port à sec de Lorient qui prendra ses quartiers en 2014 dans deux alvéoles de l’ancienne base de sous-marins. « Les clients auront juste à nous prévenir par téléphone ou email pour que leur bateau soit mis à flot dans l’heure en basse saison, et sous 24 heures en haute saison touristique », explique Thierry Fréchier, directeur de la Sellor, Sem gestionnaire des équipements touristiques du pays de Lorient. L’offre s’adresse plus particulièrement aux plaisanciers qui résident en dehors du département et disposent ainsi d’une place à l’année gardée et en toute sécurité, même en cas d’intempérie.

« Plus de la moitié des futurs usagers du port habitent hors du Morbihan », précise le directeur de la Sellor. Les clients n’auront pas à se soucier de la mise à flot de leur bateau : il leur suffira d’indiquer le jour et l’heure de mise à flot auxquels ils souhaitent en disposer. « Le bateau les attendra sur un ponton dédié à leur arrivée, et ils n’auront qu’à le remettre au même endroit à leur départ ».

Une réponse à la demande

Le futur équipement portuaire accueillera environ 290 bateaux à moteur d’une taille maximum de 7,50 mètres et sera doté d’automates capables de déplacer facilement les bateaux entreposés sur les différents étages du port à sec. Les consultations sont en cours pour sélectionner l’entreprise spécialisée dans la réalisation d’automates de stockage.

Le projet répond également à une demande pour pallier le manque d’emplacements à flot que connaissent de nombreux ports de l’hexagone. « Environ 1 400 clients sont sur liste d’attente à Lorient et certains trouveront avec la nouvelle structure une place adaptée à leurs besoins », ajoute Thierry Fréchier. Le surcoût tarifaire sera d’environ 10 % par rapport à un emplacement traditionnel. L’ouverture des inscriptions début mai a confirmé l’attente des usagers : un quart des places ont été réservées en seulement deux semaines !

Le port à sec s’ajoute à d’autres équipements touristiques gérés par la Sellor sur l’ancienne base de sous-marins de Lorient, participant à la nouvelle dynamique de cette zone portuaire. Depuis la fin des années 1990, le site a en effet été reconverti en pôle nautique spécialisé dans la plaisance et la course au large. La Cité de la voile Éric Tabarly y a ouvert ses portes en avril 2008, et un musée a été aménagé en mai 2010 dans le sous-marin Flore.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK