L'actualité des Entreprises publiques locales
Publié le 14 août 2012, par Patrick Cros/Naja

Gaz Électricité de Grenoble (GEG) profite de son statut de société d’économie mixte pour développer des partenariats avec les collectivités locales, institutions et autres opérateurs capables d’appuyer des dispositifs de solidarité en matière d’énergie pour les foyers les plus modestes.

GEG joue un rôle actif dans la lutte contre la précarité énergétique et aide les ménages en difficulté financière. © GEG

« Une étude, réalisée il y a trois ans dans le cadre du Grenelle environnement, a révélé que 3 à 4 millions de ménages en France sont en situation de précarité énergétique », rappelle Olivier Sala, directeur de GEG, sixième distributeur français d'électricité et quatrième distributeur français de gaz. Face à une situation qui continue à se détériorer dans l'hexagone, la Sem grenobloise a renforcé son travail de lutte contre cette « misère énergétique ». « La faiblesse des revenus, la mauvaise qualité thermique des logements et l'augmentation du coût de l'énergie font de la facture énergétique un poids trop lourd pour un nombre croissant de ménages fragilisés », constate Olivier Sala.

Pour le directeur de GEG, une action efficace passe d'abord par la sensibilisation et la prévention. « Certains clients n'arrivent pas à estimer leur consommation qui atteint vite des sommes qu'ils ne peuvent plus payer, ou ne connaissent pas les aides possibles comme les tarifs sociaux. Au programme : réunions publiques dans les centres du CCAS, opérations via les bailleurs, formation des professionnels du réseau social, diagnostics gratuits de maîtrise de l'énergie (MDE) réalisés auprès des particuliers, ou encore aides financières aux travaux de rénovation par le biais de prêts bonifiés. Des LogiBox, des boitiers intelligents, ont même été installés à titre expérimental dans une quinzaine de foyers grenoblois en logement social pour les aider à mieux maîtriser leur consommation et leur facture d'électricité.

Des dispositifs de solidarité
De nombreux dispositifs de solidarité ont ainsi été mis en place au bénéfice des foyers les plus modestes. Une conseillère économie sociale assure, par exemple, des permanences à la GEG, touchant un public souvent inconnu du CCAS. La Sem soutient également des associations caritatives telles que Saint-Paul (pour l'aide au paiement des factures d'énergie), ou encore Un Toit pour Tous Fondation Abbé Pierre (pour des conseils en maîtrise de l'énergie et l'aide à la rénovation de logements d'intégration sociale). Dans le cadre de sa politique de proximité avec ses clients, GEG est aussi membre fondateur d'un PIMMS dans le Sud de Grenoble, lieu d'accueil qui propose des services aux habitants en difficulté et oriente vers les dispositifs d'aides. Enfin, quatre jeunes « Unis-Cité » ont été formés dans le cadre du service civil volontaire pour accompagner les clients susceptibles de bénéficier de tarifs sociaux.

Le développement des nombreux partenariats qu'a su initier la Sem, en particulier avec le CCAS, la Ville et le Conseil général, pourrait maintenant déboucher sur une initiative originale avec le lancement d'une plateforme précarité énergétique. En fédérant tous les acteurs du territoire, elle deviendrait un véritable guichet unique capable de simplifier l'accès aux différents dispositifs de soutien aux familles en situation de précarité énergétique. Ce serait une première en France.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK