L'actualité des Entreprises publiques locales

Saint-Gilles Croix de Vie : Port la vie, dans la cour des grands

Publié le 11 juillet 2012

En cœur de ville, Port la vie accueille les plaisanciers, comme les skippers de courses à voile prestigieuses. En 30 ans, le port de Saint-Gilles Croix de Vie, face à l’Ile d’Yeu, a acquis une notoriété auprès des amoureux de la mer.

Saint-Gilles Croix de Vie a accueilli les voiliers de la Solitaire du Figaro du 4 au 8 juillet 2012 © Semvie - A. Courcoux

Mercredi 4 juillet 2012. La foule se presse sur les pontons alors que les bateaux de la Solitaire du Figaro sont amarrés dans l’estuaire qui abrite le port de Saint-Gilles Croix de Vie, en Vendée. Véritable théâtre, le site portuaire se prête parfaitement à l’événement. En plein cœur de ville, le village, créé pour l’occasion, participe à l’animation, en synergie avec la quinzaine de commerces installée à l’année. « Port la vie est devenu en moins de deux décennies une étape régulière appréciée des skippers », explique Bruno Vincent, directeur de la Semvie qui gère le port de plaisance, des activités nautiques, deux centres UCPA, et un Forum commercial. Une complicité s’est créée entre la ville et les marins, favorisée par l’installation dans la commune, depuis 1884, des chantiers Bénéteau, leader mondial des constructeurs de voiliers.

La Semvie soutient même l’un des skippers de la Solitaire qui s’entraîne ici, Morgan Lagravière, révélation Figaro Bénéteau en 2011. « La qualité de la baie, mais aussi de l’animation qui entoure chaque événement, a permis de développer la popularité du port de mille anneaux qui accueille cette année, pour la quatrième fois, la course du Figaro », commente Henry Graveleau, président de la Sem et président de la Classe Figaro jusqu’en 2011.

Un accueil soigné

Pour s’adapter à la demande, la Semvie a agrandi le ponton d’accueil de 80 mètres en 2009. Avec ses 200 mètres de long. Il sert toute l’année à accueillir, en un lieu central, les bateaux de plaisance qui font escale une ou plusieurs nuits à Saint-Gilles Croix de Vie, ainsi que les évènements nautiques. Une assistance à l’accostage leur permet d’accéder facilement à une place. « Aux huit personnes du service portuaire, s’ajoutent en été, la haute saison, sept saisonniers », précise Bruno Vincent. Les plaisanciers sont ainsi reçus dans le chenal et guidés jusqu’au ponton.

Dans ce port en eau profonde, l’accès se fait 24h/24 pour la plupart des bateaux de plaisance. Un travail a également été réalisé par la Sem pour permettre aux handicapés de se déplacer facilement sur les quais et les pontons, et pratiquer des activités nautiques. Port la vie tient à devenir l’un des ports de référence dans l’hexagone.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK