L'actualité des Entreprises publiques locales

Art et développement : Nantes mise son avenir sur Le Voyage

Publié le 2 juillet 2012, par Pierre Magnetto/Naja

Le Voyage à Nantes, le premier événement regroupant l’ensemble de l’offre artistique et culturelle de Nantes et sa métropole se déroule jusqu’au 19 août. Un événement porté par une Spl dont la mission première est le développement de l’attractivité du territoire.

Situé en bord de Loire, face au Musée Jules Verne, le Carrousel des Mondes marins ouvrira ses portes le 15 juilelt 2012 © François Delarozière - Pierre Orefice

Concilier développement économique, touristique et culturel, aménagement du territoire, tisser du lien social, ce sont les missions qui ont été assignées à la Société publique locale Le Voyage à Nantes, créée en janvier 2011. Depuis le 15 juin et jusqu'au 19 août, Le Voyage à Nantes organise une grande manifestation. Elle regroupe la troisième et dernière édition de la biennale d'art contemporain Estuaire Nantes<>Saint-Nazaire, dont les oeuvres installées durablement sur les rives de la Loire dessinent un parcours artistique pérenne sur 60 kilomètres. Autre grand rendez-vous, l'ouverture des Mondes marins, un carrousel de 25 mètres de hauteur et de 20 mètres de diamètre qui, sur l'île de Nantes, vient compléter l'offre des Machines de l'île et du Grand Eléphant.

Bien d'autres événements et lieux à visiter pour un voyage qui a vocation à imposer Nantes « dans le concert des villes européennes, notamment en terme touristique », explique Jean Blaise. Le directeur général arrivé dans la ville au début des années 80 est à l'origine de nombre des événements culturels qui s'y sont déroulés depuis, du festival des Allumées à la création du Lieu unique… et bien sûr Estuaire.

Développer l'attractivité du territoire
La Spl Le Voyage à Nantes est donc le bras armé de cette vision politique selon laquelle « l'attractivité d'un territoire est facteur de croissance et de créations d'activités ». Sa création a conduit au regroupement de l'Office de tourisme de Nantes Métropole, de la Sem Nantes culture et patrimoine qui gérait le château des ducs de Bretagne, les Machines de l'île, les cryptes de la cathédrale ou encore le site des anciens chantiers navals, et enfin d'Estuaire Nantes<>Saint-Nazaire, biennale dont la dernière édition est organisée par la Spl. Celle-ci assurera ensuite l'entretien et la valorisation de la collection d'œuvres pérennes ainsi constituée. « Le statut de Spl nous positionne clairement comme l'acteur légitime pour la mise en œuvre d'une volonté politique forte, autour de laquelle se sont fédérées toutes les collectivités de la grande métropole Nantes Saint-Nazaire », explique Jean Blaise.

Après plus d'une année d'existence qui a permis d'harmoniser les statuts des uns et des autres et de préparer l'événement de cet été, Le Voyage à Nantes propose donc un parcours sensible et poétique pour révéler la ville, à ses touristes comme à ses habitants. Il en aura coûté près de 8 M€ de financements publics, dont 3 M€ octroyés directement aux partenaires culturels publics et associatifs associés à l'événement. Mais les retombées attendues sont de deux ordres. D'une part économiques avec une fréquentation touristique que l'on espère voir progresser de 15 % à 20 %, avec des retombées directes pour les profesionnels du secteur (hébergement, restauration, sites ou offres privés). D'autre part, il y a l'impact en terme d'image de marque de la ville. « Sur l'échiquier national et européen Nantes se trouve dépourvue d'un patrimoine d'exception, elle se distingue sur ce même échiquier par une politique culturelle exemplaire et son bouillonnement créatif » note-t-on à la Spl. Le Voyage à Nantes n'a pas d'autre ambition que de rendre lisible une offre artistique, culturelle et patrimoniale disséminée dans tout l'estuaire de la Loire et « de rendre évident son attractivité ». « On verra à la fin de l'été si nous sommes sur la bonne voie » conclut Jean Blaise.

Top

Rechercher