L'actualité des Entreprises publiques locales

Dordogne : Un service opérationnel pour la Semiper

Publié le 14 mai 2012, par Patrick Cros/Naja

La Société d’économie mixte du Périgord (Semiper) développe depuis 2009 un outil opérationnel, composé d’experts, capable de conduire des opérations complexes en ingénierie et management de projets pour les collectivités territoriales. Un nouveau service dont bénéficient particulièrement les communes rurales.

En Dordogne, la Semiper intervient sur une vaste territoire rural composé de 557 communes, de petite taille pour la plupart. © DR

C'est une nouvelle dynamique qui a été donnée en 2009 à la Semiper. Pour valoriser ses compétences et mieux soutenir les collectivités territoriales, la Sem s'est restructurée en profondeur avec le développement d'un service construction et aménagement opérationnel, qui « élargit et améliore » ses prestations. « Cet outil nous permet d'intervenir dans tous les domaines, et dans tout le département, en études comme en réalisation », explique Eric Chapuis, qui a pris la direction générale de la Société d'économie mixte en lançant ce nouveau service. « Face aux désengagements progressifs de certaines interventions opérationnelles de l'Etat, la Semiper dispose ainsi de la proximité et des compétences pour accompagner les projets communaux et intercommunaux en Dordogne, où se trouvent de nombreuses petites communes avec peu de moyens financiers et en ingénierie, précise le directeur général. Elle peut les aider à monter leurs projets et maîtriser leurs investissements ». La Sem dispose désormais d'une « force de frappe » de 14 personnes, composée de six spécialistes, ingénieurs et techniciens, « et d'un pôle administratif solide ». Récemment, deux personnes supplémentaires ont rejoint l'effectif dans le cadre de la nouvelle mission confiée à la Sem depuis avril 2011 par le Conseil régional d'Aquitaine pour la création ou la rénovation de tous les lycées de Dordogne.

Un service « d'intérêt général »
La Semiper travaille actuellement sur une quarantaine d'opérations qui vont du petit lotissement communal d'une dizaine de lots au lycée ou à l'Ehpad. La création du service ingénierie par la Sem a été bien accueillie par les 557 villes du département, qui comptent, pour la plupart, quelques centaines d'habitants seulement (et parfois beaucoup moins). « Avec le repositionnement de la DDE (actuelle DDT), les communes doivent faire appel à de l'ingénierie privée, peu présente en Dordogne en assistance à maîtrise d'ouvrage, commente Eric Chapuis. Eloignées du terrain, et souvent coûteuses, ces sociétés sont parfois peu adaptées au besoin de nos collectivités locales ». Dans une logique de service public, la Semiper intervient même, lorsque c'est nécessaire, sur de petits projets peu rentables « au nom de l'intérêt général », équilibrant son budget sur d'autres opérations.

La Semiper a démontré son savoir-faire au cours des dernières années. Outre la création de nombreux équipements et aménagements urbains, de lotissements ou de logements, la Sem a réalisé le Musée national de la préhistoire aux Eyzies. Elle a récemment achevé, pour le Conseil général, le nouveau collège HQE (Haute Qualité Environnementale) de la commune de Saint-Astier. Elle démarre actuellement sa mission de mandat pour le nouveau lycée des métiers de Bergerac, opération de grande ampleur, à laquelle le Conseil régional d'Aquitaine veut donner une qualification d'excellence.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK