L'actualité des Entreprises publiques locales

Ile de Nantes : Des bureaux « éphémères » pour la créativité

Publié le 1 février 2012, par Patrick Cros/Naja

Le pôle dédié aux industries créatives et culturelles qui a vu le jour dans les Halles Alstom profite de travaux de rénovation pour s’installer à l’Ouest de l’île de Nantes où il pourra se développer dans des structures modulables innovantes, adaptées à ses besoins.

La Spl Samoa conduit le projet global de renouvellement urbain de l'île de Nantes. © Samoa

L'île de Nantes poursuit son développement original sous l'impulsion de la Samoa. Alors que le chantier de transformation des Halles Alstom se prépare à démarrer pour 36 mois de travaux, l'ensemble des entreprises créatives et culturelles, qui s'y étaient installées, déménage à l'Ouest de l'île afin de former un nouveau pôle économique. « Plusieurs friches industrielles ont été choisies pour installer les sociétés qui ont initié une dynamique dans les Halles Alstom à travers des partenariats, des mises en réseau et autres échanges, au cours des cinq dernières années », souligne Jean-Luc Charles, directeur général de la Samoa.

L'ancien karting accueille ainsi, à partir de janvier 2012, une quarantaine d'entreprises d'artistes et de créateurs, réparties sur 1 200 m² en douze surfaces modulables allant de 12 m² à 96 m². « L'obsession du développement durable et du prix de sortie maîtrisé ont été les idées fortes pour se caler sur les besoins de ces entreprises, à leur développement et à leur budget », précise Jean-Luc Charles.

Une dynamique d'éco-concept
Dans sa conception globale, ce projet, baptisé NOW (New Office Workshop), prend ses racines dans le concept de design minimal, « qui s'attache à produire un dessin préalable, le plus précis possible, pour limiter le gâchis et toutes formes d'interventions supplémentaires sur les matériaux ». L'équipe de conception a, par exemple, cherché à réduire au maximum les contraintes économiques et écologiques liées aux transports, permettant à ces locaux modulables d'être déplacés dans leur totalité sur un unique semi-remorque.

En parallèle, leur construction utilise un circuit économique court, qui valorise les acteurs locaux tels que la filière bois à travers d'Atlanbois (qui doit d'ailleurs rejoindre en 2013 le Quartier de la création où se trouve les Halles Alstom). « Juste à côté, le site de Larivière regroupera sur 1 900 m² des structures issues de l'économie sociale et solidaire qui viendront renforcer la dynamique du cluster », ajoute le directeur général de la Samoa. Une école du cirque sous chapiteau va également voir le jour, ajoutant à la dimension créative de ce site hors normes.

Top

Rechercher