L'actualité des Entreprises publiques locales

Palmarès EcoQuartier 2011 : Les Epl démontrent leur savoir-faire

Publié le 1 décembre 2011, par Patrick Cros/Naja

Dévoilé le 30 novembre par Benoist Apparu, secrétaire d’Etat chargé du Logement, le Palmarès national EcoQuartier 2011 a mis à l’honneur les Entreprises publiques locales avec 14 projets sur les 24 récompensés.

L'Union, écoquartier de Lille Métropole aménagé par la Sem Ville renouvelée. © Sébastien Jarry

C'est une forte reconnaissance du travail des Entreprises publiques locales qui a été obtenue mercredi 30 novembre à Paris. Plus de la moitié des projets lauréats du Palmarès national EcoQuartier 2011 ont été pilotés par une Sem ou une Société publique locale. Deux d'entre eux, l'écoquartier du plateau de Haye (Grand Nancy – Sem Solorem), et la zone de l'Union (Lille Métropole – Sem Ville Renouvelée) ont même reçu le Grand Prix national des mains de Benoist Apparu, secrétaire d'Etat au Logement*. A la tête de plus de 140 écoquartiers en France, les Epl sont devenues le fer de lance d'une nouvelle façon de concevoir, de construire, et de gérer la ville. Dans la lignée du Grenelle de l'environnement, elles valorisent l'éco-construction tout en considérant les transports, la densité et la mixité sociale.

Deux Grands prix nationaux
Dans cette deuxième édition du Palmarès national EcoQuartier, les Epl se sont distinguées face aux projets de 394 collectivités, dans des villes de toute taille. Le « double » Grand Prix national, que deux d'entre elles ont obtenu, a été décerné « afin de souligner l'excellence française », selon le ministère de l'Ecologie qui avait lancé le Palmarés le 19 janvier dernier dans le cadre du programme Ville durable.
L'un revient à l'Union, écoquartier intercommunal qui régénère le passé industriel de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos. Déjà primés en tant que projet d'avenir en 2009, l'Union et son aménageur, la Sem Ville renouvelée, ont été salués pour la performance énergétique, la qualité de la concertation avec les habitants, le volet économique ambitieux avec la création de deux pôles d'innovation, et l'attention portée à l'eau et à la biodiversité.
L'autre Grand Prix va à l'écoquartier du plateau de Haye, aménagé par la Solorem à Nancy. Les points forts de ce projet : une cohésion sociale et une gouvernance innovante avec, notamment, la mise en place d'un conseil de développement et le recours à une expertise sociologique, une mixité fonctionnelle, un développement économique solidaire tourné vers l'emploi, l'insertion professionnelle, la qualité du cadre de vie et la valorisation du patrimoine existant.


Les 10 autres Epl distinguées (12 prix) sont :
Plaine Commune Développement, prix d'avenir, pour l'écoquartier fluvial de l'ile-Saint-Denis (93 – Communauté d'Agglomération Plaine Commune)
Val de Seine Aménagement, prix performances écologiques mention innovation, pour l'écoquartier Seguin Rives de Seine (92 – Boulogne-Billancourt)
• La Serm, prix performances écologiques mention approche écologique globale pour l'écoquartier Parc Marianne, et prix nature en ville, pour le quartier Grisettes (34- Montpellier)
Territoires & Développement, prix nature en ville, pour le quartier de La Courrouze (35 – Communauté d'Agglomération de Rennes Métropole)
Oppidea, prix « De la qualité du projet à la vie de quartier » pour l'opération Balma à Vidailhan (31 – Communauté urbaine du Grand Toulouse)
Territoria, prix Ville moyenne, pour l'écoquartier Baudens (18 – Bourges)
• La Sela, prix Petite ville, pour l'écoquartier du Champ de Foire (44 – Clisson), et pour la Zac Maison neuve (44 – Guérande)
• La Serl, prix renouvellement urbain catégorie rénovation de quartier, pour la Duchère à Lyon (69 – Communauté urbaine du Grand Lyon)
• La Sat, prix renouvellement urbain catégorie requalification urbaine, pour l'écoquartier Hoche-Sernam (30 – Nîmes)
• La Semads, prix renouvellement urbain catégorie requalification urbaine, mention spéciale innovation éco-numérique, pour le Fort d'Issy (92 – Issy-les-Moulineaux)


Top

Rechercher