L'actualité des Entreprises publiques locales

Dynamisation urbaine : un guichet unique pour Angoulême

Publié le 9 décembre 2011, par Patrick Cros/Naja

L’ouverture en 2005 d’une Maison des projets a été le coup d’envoi de l’opération « Angoulême, vivre la ville ». Ce programme ambitieux, animé par la Saeml Territoires Charente, vise à requalifier et revitaliser les quartiers anciens où vit près de la moitié des 43 000 habitants de la commune charentaise.

L'opération "Angoulême, Vivre la Ville" animée par la Saeml Territoires Charente pour le compte de la Ville d'Angoulême a pour objectif de requalifier et revitaliser les vieux quartiers (XIXe et avant) accueillant 10 000 logements. © DR

C'est une nouvelle dynamique qui a été lancée pour ces quartiers du centre ville qui abritent près de 10 000 logements dont un millier environ seraient vétustes, voire insalubres. Entre 2005 et 2014, une vingtaine de millions d'euros devraient être injectés par la Ville, l'État, l'Anah et autres collectivités locales « pour revitaliser le patrimoine urbain, dynamiser le commerce et adapter la ville aux modes de vie moderne ». Mise en place dès 2005 par la Saeml Territoires Charente, la Maison des projets a été le point de départ symbolique et opérationnel de cette dynamique. « Dans le cadre de l'Opah (Opération programmée d'amélioration de l'habitat) de renouvellement urbain, environ 200 logements à loyer maîtrisé, dont 100 insalubres avant travaux, seront, par exemple, réhabilités en 5 ans et financés à hauteur de 6 millions par la Ville, l'Agglo et l'Anah (Agence nationale de l'habitat) », explique Jean Tuffière, directeur de projets de la Saeml qui est le chef d'orchestre du programme de réhabilitation. La remise en état d'immeubles peut aussi être imposée à des propriétaires à travers une Opération de restauration immobilière (ORI). « Lancée en 2011 après une étude spécifique, la première vague d'ORI concerne 16 immeubles remarquables », précise Jean Tuffière. Parallèlement, la rénovation de 170 façades et de 60 devantures commerciales « a permis de valoriser durablement l'image de la ville », grâce à un financement communal.

Des itinéraires de découverte
Ces opérations sont pilotées par la Maison des projets d'Angoulême, située en cœur de ville, entre gare et mairie. Grâce à une convention publique d'aménagement (CPA) liant Angoulême et Territoires Charente pour dix ans, une équipe d'animation y a été installée. « Ce guichet unique offre aux gens la possibilité d'obtenir toutes les informations liées à la redynamisation du centre ville à travers le projet urbain « Angoulême, vivre la ville », ajoute Jean Tuffière. Aussi bien pour l'habitat, l'aménagement urbain que pour le commerce ou encore le patrimoine et le tourisme ».

La stratégie de dynamisation se veut en effet globale afin de redonner une vie réelle et durable à cette partie vitale d'Angoulême. Des itinéraires de découverte du patrimoine, dont la réalisation a été confiée à Territoires Charente ont ainsi été créés pour développer la dimension touristique, tout en valorisant l'histoire locale. Près d'une cinquantaine de pupitres en lave émaillée ont déjà été installés pour trois itinéraires. « Les touristes sont au rendez-vous. C'est un succès qui participe à la dynamique qui se met en place en centre ville », confie Jean Tuffière.

Top

Rechercher

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs utilisés pour optimiser votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. OK